Arabie Saoudite – Un imam écope d’une « amende » pour avoir violé et tué sa fille qu’il soupçonnait de ne plus être vierge

C’est sans doute l’histoire la plus sordide qui soit depuis le début de l’année, celle d’un père saoudien qui dit avoir violée et torturée sa fille car il doutait de sa virginité.

capture-d-ecc81cran-2013-05-30-acc80-17-52-21.jpg

 

L’imam Fayhan al-Ghamdi est une célébrité en Arabie Saoudite où il apparait souvent sur les plateaux de télévision pour donner des leçons de moralité. Il a avoué le viol et la torture de sa fille de 5 ans, Lama al-Ghamdi, car il dit avoir douté de sa virginité, comme le rapporte le DailyMail.

La fillette est décédée au mois d’octobre dernier suite à ses blessures, brûlures, nombreuses séquelles. Son père a utilisé un câble pour la frapper et l’hôpital qui l’a reçue rapporte qu’elle a été violée de nombreuses fois, frappée au dos, lequel comportait des fractures multiples, puis brulée afin qu’aucune trace des actes violents ne puissent être découverts.

La mère de la fillette est inconsolable. Elle savait dés le départ que la peine de mort ne serait jamais votée et que son mari, remarié depuis leur divorce et ayant eu deux autres enfants, n’avait quasiment rien à craindre de la justice de son pays. Après un peu moins de 4 mois en prison, il a été ordonné de payer une amende à la mère, puis a été relaché. Malheureusement dans l’islam, quelques chefs religieux mal intentionnés multiplient les fatwas afin que soient permis les mariages avec des fillettes, et les actes sexuels avec elles.

Le montant que l’Imam a payé à la mère, forcée de l’accepter, est denviron 35 000 euros (moitié moins que si l’enfant avait été un garçon). Le groupe d’activiste s’étant battu contre cette abérration,Women to Drive, rappelle que sous la loi islamique un homme ne peut pas être condamné pour le meurtre de son enfant ou de sa femme.

@direct.cd

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau