Abidjan – Anono : polémique autour d’un « sexe humain retrouvé dans une sauce » [attention, photo choquante]

Insolite ! La matinée de dimanche dernier a été mouvementée à Anono. Et pour cause, une polémique a opposé un client d’un restaurant de fortune et une tenancière de gargote. Selon la version du client et de ceux qui le soutiennent, il a eu la désagréable et épouvantable surprise de découvrir un sexe humain dans son assiette.

sexe-dans-sauce.jpg

Si l’on en croit certains témoins, « la victime » principale s’est présentée, avec d’autre clients, tôt hier matin pour manger du placali (pâte de manioc fermentée). Comme les autres clients, il est servi et commence à déguster son plat avec appétit. A un moment donné, il tombe sur un morceau de viande dans la sauce graine qui accompagne le placali. La forme particulière du morceau de viande l’interpelle. Il pense à un sexe masculin. Mais pour en avoir le cœur net, il va rincer le morceau de viande, couvert de sauce. C’est là qu’il se rend compte, effaré, que ses soupçons sont fondés. C’est le scandale. Aussitôt un attroupement se créé autour de la vendeuse…

La vendeuse et ses soutiens ont une toute autre version des faits. Le client « dénonciateur » serait en réalité un désœuvré mauvais payeur essayant de nuire à une vendeuse très appréciée et à qui il devait des sous. De fait, c’est après « rinçage » que le sexe, nettoyé, est apparu entre les mains de la « victime ». Qui est donc la seule à l’avoir vu « en sauce ». Ce qui permet de croire éventuellement à un sombre complot ourdi, pourquoi pas, par la concurrence…

Dans ce tohu-bohu indescriptible, entre indignation et commentaires qui allaient bon train, la police n’avait pas été appelée dimanche dernier. Le mystère fondamental – la circulation d’un sexe humain « coupé » du corps qui « l’abritait » – ne sera donc jamais résolu. Et pourtant, la seule certitude dans cette sombre affaire reste celle d’un obscur trafic d’organes humains.

Benjamin Silué

@http://nouveaucourrier.net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau