Katia, 16 ans, décède à cause de son tampon périodique

Cette adolescente de 16 ans est décédée à cause de son tampon périodique. Les médecins ont pu déceler les causes du décès.

katia-16-ans-decede-a-cause-de-son-tampon-periodique.jpg

L’adolescente prénommée Katia ne se sent pas très bien et a de la fièvre. La famille pensait qu’elle avait attrapé la grippe, mais son état de santé s’est rapidement dégradé au fil des jours. Selon La Meuse, ses parents la transportent à l’hôpital en urgence. En soins intensifs, les médecins réalisent une première opération, car l’adolescente a un problème gynécologique. Ce dernier n’est pas totalement identifié.

Un abcès au coeur

Cette jeune fille n’avait pas changé de tampon depuis une vingtaine d’heures, car elle ne se sentait pas très bien. Les médecins suivent donc cette piste et constatent que l’adolescente souffre d’un abcès de trois centimètres au cœur. Katia a également un problème aux reins, car ils ne fonctionnent plus.

Septicémie foudroyante

Le 12 mars dernier, elle est décédée. Les médecins ont expliqué que Katia avait souffert d’un staphylocoque doré dû aux tampons qu’elle utilisait. Une toxine colonise le vagin et se propage ensuite dans le sang. Le tampon périodique était donc la cause de cette septicémie foudroyante.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau