Italie: Près de 130 clandestins tués dans un naufrage près de Lampedusa

Les secours italiens ont récupéré plus de 130 corps après le naufrage, au large de l'île de Lampedusa, d'un bateau transportant entre 400 et 500 migrants venus d'Afrique. L'Italie va proclamer une journée de deuil national vendredi.

Au moins 130 corps ont été récupérés, jeudi 3 octobre, après le naufrage d'un bateau, chargé de 500 migrants aux abords de l'île de Lampedusa, dans le sud de l'Italie, a annoncé la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini. "C'est une horreur, une horreur ; ils n'arrêtent pas d'apporter des corps", a-t-elle rapporté en pleurs à l'agence italienne Ansa. Le drame choque l'Italie. Une journée de deuil national vendredi devrait être proclamée lors du conseil des ministres qui se tient aujourd'hui. "Une surveillance permanente de la Méditerranée" (Amnesty international) Le bateau transportait entre 400 et 500 migrants. Peu après 11h30 (9h30 GMT), seuls 151 survivants avaient pu être ramenés à terre, secourus par les sauveteurs des garde-côtes, mais aussi par des bateaux de pêcheurs.

Un responsable des secours a confirmé à l'AFP que des "migrants se trouvaient encore en mer". Il a aussi précisé qu'on ne pouvait "pas parler avec certitude de naufrage du bateau, dans le sens d'une embarcation qui se serait échouée". Selon les enquêteurs, les passagers du navire ont mis le feu à des couvertures pour signaler leur présence à des navires marchands. En raison du carburant, le navire a pris feu et coulé. Le nombre de victimes ne cessant de s'accroître, les corps qui se trouvent pour l'instant sur le quai Favarolo de Lampedusa vont être transférés dans le hangar de l'aéroport.

clandestin121208250.jpg

"Un drame européen"

Le vice-Premier ministre italien, Angelino Alfano, a lancé un appel pour que l'Union européenne (UE) aide l'Italie après le naufrage de migrants près de l'île de Lampedusa, "un drame européen pas seulement italien". Selon Angelino Alfano, qui est également ministre de l'Intérieur, l'embarcation transportait "entre 450 et 500" migrants somaliens et érythréens, venus de Libye. Lundi, 13 immigrés - pour la plupart Érythréens - s'étaient noyés en tentant de rejoindre la côte près de Raguse (sud-est de l'île principale de Sicile), après avoir sauté ou avoir été jetés par des passeurs d'une embarcation transportant environ 200 migrants et réfugiés.

Début août, un drame semblable s'était produit sur une plage de Catane (est de la Sicile), quand six Égyptiens s'étaient noyés en pensant être arrivés à terre, alors que leur embarcation s'était ensablée non loin du rivage. Depuis le début de l'année, plus de 22 000 migrants ont été débarqués sur les côtes du sud du pays (Sicile et Calabre principalement), soit près de trois fois plus que sur l'ensemble de 2012.

@AFP

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/10/2013