Drame a Douala: Deux corps extraits des eaux du Wouri - Le taxi noyé a été repêché hier avec des dépouilles non identifiées

Les restes du conducteur du taxi tombé dans le fleuve, dimanche 31 avril 2013, ont été retrouvés hier ; lundi 1er avril, dans le véhicule abîmé et ceux de l’un des autres occupants dans un versant du Wouri.

pont-wouri-bonaberi670.jpg

Douala: Deux corps extraits des eaux du Wouri

Difficile à l’instant de dire avec précision l’identité des deux corps extraits des eaux du Wouri dans l’après-midi du lundi, 1er avril 2013. L’opération menée par les marins basé dans la région du Sud-ouest a permis de sortir des eaux un véhicule de marque Toyota à usage commercial. Un taxi au bord duquel se trouvait un homme dont l’identité n’est pas formellement établie au moment où nous allons sous presse. Le badge retrouvé dans ledit véhicule laisse croire qu’il s’agirait du nommé Mbouonmo Guillaume. Quelques temps avant cette opération, les éléments de la marine nationale avaient extrait un autre corps non identifié des eaux. Un corps en état de décomposition qui nourrit le doute chez les spécialistes. Selon une source médicale, «à voir l’état de décomposition avancée de cette dépouille (la première sortie de l’eau, Ndlr) tout laisse croire que la mort de cet individu pourrait être antérieure à la chute du taxi à polémique dans les eaux du Wouri.»

Selon les données contenues sur le badge retrouvées dans le taxi extrait des eaux du fleuve, le véhicule appartiendrait à la nommée Mounamen Justine. Difficile, même pour les spécialistes, de dire avec exactitude le contenu de la voiture retrouvée non loin du pont sur le Wouri. Un doute émis du fait des déclarations des témoins oculaires de l’accident. Des témoins ayant affirmé avoir aperçu une demi-douzaine de passagers dans le véhicule au moment de sa plongée dans les eaux du Wouri. Au moment où les unités spécialisées sortaient le véhicule des eaux, toutes les vitres des portières étaient brisées. Au terme de l’opération conduite sous le regard du préfet du département du Wouri, Paul Nasiri Bea, les deux corps retrouvés à proximité du pont sur le Wouri ont été déposés par les pompiers à la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala. Le Messager reste sans nouvelles des «présumés disparus» de cet accident. Tel que nous l’avons indiqué dans le n° 3807 du lundi 1er avril 2013.

J.O.N| Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau