Cameroun : Un tradipraticien interpellé pour homicide à Gaschiga

Cameroun : Un tradipraticien interpellé pour homicide à GaschigaUn de ses patients a succombé à une opération manquée.

Un tradipraticien exerçant dans l’arrondissement de Demsa à une vingtaine de kilomètres de Garoua, est depuis quelques jours gardé à vue dans les locaux de la Division régionale de la police judiciaire du Nord. De source proche de l’enquête, il lui est reproché l’homicide involontaire de Balioutiou Samari, cultivateur âgé de 47ans, à la suite d’une opération ayant mal tourné. Les faits remontent au 12 mars 2013.

Le dénommé Balioutiou, souffrant d’une hernie testiculaire, décide de faire recours à un tradipraticien pour se faire opérer dans des conditions précaires. Il se rend donc le 11 mars, jour du marché, dans le laboratoire de fortune du tradipraticien, qui l’installe sur une natte, et avec un couteau, procède à la manœuvre d’ablation. Toujours selon nos sources, l’agriculteur repart sans que sa plaie n’ait été recousue.

Après une abondante hémorragie Balioutiou Samari passe de vie à trépas. Scandalisé par les révélations sur les circonstances du décès de leur oncle, un membre de la famille a immédiatement saisi le commissariat spécial de Gaschiga. Quelques heures plus tard, la tradipraticien est appréhendé à Garoua et remis à la police judiciaire, où une enquête est déjà ouverte pour élucider les circonstances de cette mort. La fouille du laboratoire de fortune a révélé plusieurs mixtures contenues dans des flacons ainsi que différentes formes de lames dont il se servait au cours de ses séances d’opérations chirurgicales.

© Cameroon Tribune : Eric ELOUGA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau