Cameroun : Un pasteur tué pour viol d’une adolescente à Yaoundé

Malgré les efforts engagés de l’Etat camerounais à vouloir mettre systématiquement de l’ordre dans l’évolution des églises au Cameroun en scellant les mauvaises, ce secteur florissant continu de causer des dégâts dans notre société, comme en témoigne cet acte posé par l’un des serviteurs de Lucifer, le « prophète » Moise bango Albert au quartier Nkoabang à Yaoundé.

soutane-pretre.jpg

La jeune Tiomo Touomou Elvire, âgée de vingt trois ans et étudiante en deuxième année à l’école normale Annexe de Bambili option Lettres Bilingues, vient juste d’échapper à un crime qui était prévu et orchestré par le pasteur devenu très proche de sa famille. Le « prophète » Moise Bango Albert était en provenance de la R.D.C. où il aurait achevé des études de théologie pour le compte de la « mission évangélique vie et paix » au Cameroun. Après ce « brillant » séjour au pays de Kabila le révérendissime prophète a été affecté à la paroisse de Nkoabang. Au mois de Janvier dernier, la jeune Elvire manifeste des crises de comportement dans sa chambre qu’elle occupait jusqu’alors avec sa petite soeur Eléonore à Bamenda. La crise qui terrassait la jeune Elvire faisait en sorte qu’elle affiche des comportements hors du commun. Ses faits et gestes tendaient vers le délire. Lasse de ces crises à répétition et des dégâts causés par Elvire.

Eléonore la soeur de l’infortunée, va signaler le phénomène à leur maman à Yaoundé. La maman demandera à Éléonore de venir avec Elvire à yaoundé afin de procéder autrement. A l’arrivée des deux filles, la maman va les conduire chez le pasteur pour des prières intensives. La mission évangélique Vie et Paix va héberger la jeune Elvire afin de mieux suivre le traitement. Elle va ainsi résider au domicile du pasteur pour quatre séances de prière par semaine. Au cours d’une de ces prières, le pasteur va profiter de l’état fragile et inconscient de la jeune fille pour abuser d’elle.

Il va donc demander à la jeune fille de se coucher afin de procéder à la délivrance. Profitant d’un moment d’inattention de la fille, le pasteur va enlever les vêtements de la jeune fille qui trouvait de la peine à crier à cause de l’excès de fatigue. Il va se livrer à sa sale besogne sans même se protéger. C’est au moment où ce dernier s’apprêtait à rhabiller la jeune fille que la maman apportant à manger à sa fille, va faire son entrée et prendre le pasteur sur le fait.

Elle va par la suite jeter le sac de repas en criant de toutes ses forces. Elle va par la suite alerter les fidèles des environs qui vont accourir armés de gourdins pour en découdre avec le faux pasteur. N’eut été l’intervention de la police alertée par quelques voisins soucieux du sort de ce dernier, il rendait l’âme sur place. Conduit à l’hôpital général de Yaoundé en soin intensif, il décédera quelques jours après.

© Le Soir : Josué Raymond Nguemadjé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau