Cameroun : Un nouveau-né étranglé puis jeté dans un trou.

bebe-black-metisse.jpg

C’est le jeune Oumarou, chercheur de fer, qui a fait la découverte macabre hier aux alentours de 11h.

«Il cherchait le fer dans un trou lorsqu’il a vu un sac en cuir, de marque Louis Vuitton. Curieux, il l’a ouvert et a trouvé un nouveau-né les narines ensanglantées », raconte Evelyne A, tenancière de callbox au lieu-dit montée Carlo au quartier Titi Garage à Yaoundé. Oumarou se serait enfui après cette découverte, apprend-on. L’alerte sera donc donnée par un passant.

Selon nos informations, c’est ce dernier qui a appelé le 118 (pompiers) et le 117 (Esir). Ainsi que la brigade de gendarmerie de Ngousso. «Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé la police sur les lieux», confie un gendarme. A l’en croire, le nouveau-né arborait un ensemble de couleur bleu et blanc, et était recouvert d’une couverture rose. «Du sang coulait de ses narines.

On dirait qu’on l’a étranglé», suppose le gendarme, qui déclare par ailleurs que la dépouille a été emportée par la police. Daniel, chauffeur de camion présent au moment de la découverte du nouveau-né, affirme avoir vu les meurtriers présumés de l’enfant. Il s’agirait de deux hommes, «habillés comme des pachas», dit-il. «Le matin, quand les deux hommes sont descendus de leur véhicule, je me suis dit qu’il était là pour les affaires. Mais le fait qu’ils aient garé à l’endroit où l’enfant a été trouvé peut laisser croire que ce sont eux les auteurs de ce crime», soutient-t-il. Une enquête est ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

© Mutations : N.N

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau