Yaoundé: 32 000 visiteurs, 300 contacts noués au Carrefour des métiers

Pour cette deuxième édition du Carrefour des métiers, on attendait 30 000 visiteurs. Vendredi dernier au matin, d’après des statistiques encore provisoires, ils étaient 32 000 à s’être rendus sur le site de l’événement, à l’esplanade de l’Hôtel de ville de Yaoundé.

Le pic des visites ayant été atteint lors de l’ouverture mercredi dernier. Par rapport à la première édition où l’on a enregistré 13 000 visiteurs, c’est un taux de participation-record. Mieux encore, du côté de l’organisateur, on se félicite ( cœur de cible de l’événement) à savoir les élèves des lycées d’enseignement secondaire, venus en délégation, les jeunes et chercheurs d’emplois se soient rendus massivement sur le site. « Cette année, on a pu tenir les six ateliers techniques, notamment sur l’orientation professionnelle et les conseils pour rechercher un emploi et les tables rondes également.

Il y a eu beaucoup de dossiers de demandes d’emplois déposés », confie Jean Nkengsa, directeur du cabinet DRM, régisseur du Carrefour des métiers, pour le compte du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop).

En attendant que le régisseur finalise son rapport, les tendances laissent présager un bilan positif. En effet, dans le cadre de la bourse de l’emploi, consacrée aux rencontres entre chercheurs d’emplois et employeurs, on estimait à près de 300, le nombre de contacts noués après deux jours. « Les objectifs que nous nous sommes fixés au départ ont été largement atteints », déclare Jeanne Aimée Ngobo Ekotto, secrétaire général du Minefop, lors de la cérémonie de clôture, vendredi dernier.

La représentante du ministre a, par ailleurs, souligné que l’exploitation des résultats du Carrefour des métiers contribuera entre autres à enrichir les stratégies de promotion d’emploi décent et productif en faveur des jeunes et autres groupes vulnérables et à développer une offre de formation professionnelle adaptée aux besoins de l’économie.

Les participants au Carrefour des métiers ont chacun, réalisé leur objectif. Cette année, 93 exposants étaient présents, contre 42 l’année dernière. Et parmi eux, 20 jeunes créateurs réunis au sein du village des jeunes créateurs d’entreprises. Le Centre-pilote d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle de Yaoundé (Cosup) dresse, pour sa part, un bilan élogieux de sa participation. « Nous avons pu toucher un maximum de notre public-cible, constitué de jeunes et de chercheurs d’emplois. Nous avions un stand pour présenter nos services et un autre où nous échangions avec les visiteurs. Nous en avons reçu 8 000 dans notre stand » confie Gaston Wouafeu, coordonnateur national du Cosup.

© Josiane TCHAKOUNTE | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau