Une nouvelle impulsion pour la Coopération Turquie-Cameroun

Sept accords ont été signés mardi à Ankara pour booster la coopération bilatérale, au terme du tête-à-tête entre Abdullah Gül et Paul Biya.

photo-biya-turky4.jpg

Conformément à la tradition turque au plan protocolaire, c’est hier que l’accueil solennel, en l’honneur du président Paul Biya, qui effectue depuis lundi dernier une visite officielle de quatre jours dans ce pays, a eu lieu. La cérémonie grandiose d’accueil a eu pour cadre le palais présidentiel. Tout a commencé à 10H55mn heure locale, 9H55mn à Yaoundé, lorsque la limousine ayant à son bord le chef de l’Etat et la première dame s’est immobilisée sur l’esplanade du palais.

Paul et Chantal Biya ont été accueillis par Abdullah et HayrünisaGül. Puis les deux chefs d’Etat se sont avancés vers l’estrade pour l’exécution des hymnes nationaux du Cameroun et de la Turquie. Après quoi le président Paul Biya a été invité à passer en revue les troupes composées de la musique et de quatre détachements des armées. L’air détendu, le pas alerte, le chef de l’Etat est passé devant les soldats qui rendaient les honneurs en compagnie de son hôte. Chemin faisant, Paul Biya a dit à haute et intelligible voix en turc : « merhabaasker », bonjour soldat.

En chœur, la troupe répond merci en langue turque. Le cérémonial d’accueil ponctué par le tir de 21 coups de canon s’est achèvé par les félicitations adressées par le chef de l’Etat au commandant des troupes. Pendant que démarrait le tête-à-tête Biya-Gül, la première dame s’est rendue à l’Institut de maturation, une structure en charge de l’apprentissage de l’art ancien et contemporain. L’entretien entre les deux chefs d’Etat a été élargi à leurs suites officielles dont certains membres ont eu à signer sept accords de coopération portant sur la défense, le tourisme, l’audio-visuel, les académies diplomatiques, l’exploitation minière, l’énergie et les hydrocarbures. Le premier volet de la rencontre entre le président de la République et son hôte est clôturé par une conférence de presse conjointe donnée par les deux personnalités.

A cette occasion la coopération bilatérale est exaltée et les deux chefs d’Etat se sont engagés à la rendre plus performante. Abdullah Gül s’est félicité de la création d’une ambassade du Cameroun à , Ankara, de l’entrée en vigueur de l’accord aérien qui a permis d’établir une liaison aérienne directe entre les deux pays. Il a aussi salué l’augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays et a promis de soutenir les investisseurs turcs qui souhaiteraient faire des affaires avec le Cameroun. Quant au président Paul Biya, il s’est félicité de la signature de sept nouveaux accords qui vont booster la coopération bilatérale qu’il a du reste qualifiée d’excellente.

Une coopération basée sur le principe gagnant-gagnant. Paul Biya a promis lors de son séjour aujourd’hui et demain à Istanbul de mener une nouvelle opération de charme en direction des investisseurs turcs qu’il souhaite voir plus nombreux, à participer à la construction di Cameroun, engagé dans la mise en œuvre de la politique des Grandes Réalisations dont l’objectif est de permettre au pays de devenir émergent à l’horizon 2035.

Au parlement

Le programme particulièrement chargé du chef de l’Etat hier, l’a ensuite conduit à la Grande Assemblée nationale où il a eu des entretiens avec le président de l’auguste institution, CemilCigek .Au cours du déjeuner offert en son honneur par le président du parlement turc, le chef de l’Etat s’est une fois de plus félicité de l’excellence de la coopération bilatérale et s’est engagé à donner une impulsion nouvelle aux échanges commerciaux entre les deux pays. Paul Biya a enfin révélé à son hôte que son pays va organiser dans les prochains jours les élections sénatoriales pour doter le parlement d’une deuxième Chambre. Dès la fin du déjeuner, le chef de l’Etat a honoré de sa présence l’audience qui lui a été accordée par le Premier ministre turc, RecepTayyip Erdogan.

La journée du chef de l’Etat s’est poursuivie par une visite à la zone économique OSTIN où il a été accueilli par le président de la chambre d’Industrie d’Ankara,NurettinOzdebir, qui lui aprésenté les potentialités de la Turquie en matière industrielle. La Turquie a-t-il déclaré, compte 275 zones industrielles qui contribuent à la réduction des coûts de production. Le président Paul Biya a dit son admiration pource qui se fait en Turquie dans le domaine de la production industrielle, et a promis d’inviter son hôte au Cameroun en vue du montage d’une zone industrielle qui pourra accélérer la croissance économique du pays. La longue journée de travail du chef d’Etat hier à Ankara s’est terminée, par un dîner officiel offert en son honneur, en celui de son épouse et de l’importante suite qui les accompagne, par le président Abdullah Gül.

Cette journée, il convient de le préciser, a commencé tôt par une visite au mausolée d’Atatürk, fondateur de la Turquie moderne, et du dépôt d’une gerbe de fleurs par le président de la République. Avant de se retirer, Paul Biya a consigné dans le livre d’or du mausolée les propos suivants : « La magnificence du mausolée de Mustafa Kemal dit Atatürk que nous venons de visiter, mon épouse et moi, nous a émerveillés. Cet important monument, érigé en sa mémoire, reflète la grandeur et la vision de cet homme politique avisé qui instaura la République et un Etat laïc. Atatürk aura marqué, d’un saut indélébile l’histoire de la Turquie moderne, dont il est le fondateur. »

Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau