UNE DIZAINE DE REBELLES CENTRAFRICAINS TUÉS PAR L'ARMÉE CAMEROUNAISE

SelekaAu moins dix éléments de la rébellion centrafricaine de la Séléka, ont été tués au cours des combats les ayant opposés ce week-end dans la frontière à l’armée camerounaise, alors que des assaillants tentaient une incursion au Cameroun à partir de la localité de Garoua-Boulai (Est), a appris APA de sources sécuritaires.

L'armée camerounaise qui aurait également fait de nombreux otages parmi des assaillants, a déclaré avoir repoussé des rebelles, le gouverneur de la région de l'Est Samuel Divaha Diboua ayant notamment indiqué que « la situation est sous contrôle ».

Cette attaque des rebelles centrafricains intervient dans un contexte marqué par le renforcement du dispositif sécuritaire à la frontière avec ce pays voisin en proie depuis quelques années à une instabilité politique et institutionnelle ayant amené la communauté internationale à y installer un pouvoir de transition qui devrait en principe prendre fin en février 2015 avec l'organisation de sélections générales.

 Il y a deux semaines, des bandes armées se présentant comme proches d'Abdoulaye Miskine, un chef de guerre centrafricain qui serait détenu au Cameroun, ont kidnappé huit ressortissants camerounais, qui y sont toujours détenus. La semaine dernière, ces rebelles donnaient d'ailleurs un « ultimatum » de soixante-douze aux autorités camerounaises de libérer leur « leader » sous peine de représailles. 

Visiblement, les rebelles ont mis leurs menaces à exécution.

© Source : APA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau