Télécommunications: Folles dépenses dans les Ministères

Les factures mensuelles des administrations donnent le tournis: 1,3 milliard pour le téléphone, 482 millions pour Internet

Jusqu'en 2010, l'Etat du Cameroun dépensait 1,7 milliard de F chaque mois pour régler la consommation de téléphone fixe des administrations publiques. Trois ans plus tard, la facture se chiffre à 1,3 milliard de F par mois, soit une baisse de 24 %. Ce résultat est le fruit de l'application des mesures prises par le gouvernement pour réduire cette facture. «Par contre, avec le raccordement des administrations à la fibre optique, les factures d'Internet, elles, ne font que grimper», explique une source au Ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel). «On est parti de 122 à 482 millions de F entre 2010 et 2011, soit une augmentation de 25%», ajoute-t-elle. Pour parvenir à cette réduction des consommations de téléphone, plusieurs actions ont été menées.

Un recensement des lignes des administrations a été mené, aboutissant à la confection de deux répertoires téléphoniques, une pour les administrations centrales (Ministères) et une autre pour les services déconcentrés, afin d'identifier les numéros et la fonction du titulaire, nécessaires pour attribuer une catégorie d'accès et un quota. Près de 13 000 lignes téléphoniques ont été formellement identifiées, soit 4 009 lignes pour les services centraux, environ 9 000 pour les services déconcentrés et 298 liaisons de données (Internet). Avec l'application des catégories d'accès et des quotas, la ligne est coupée dès que le quota est dépassé et le titulaire ne peut plus recevoir des appels. Le recensement mené a notamment permis de fiabiliser la base de données. En confrontant les données du terrain avec les fichiers de la Cameroon Telecommunications (Camtel), l'équipe du Minpostel en charge du dossier a pu identifier 106 lignes Telex et plus de 300 lignes hors service toujours facturées à l'Etat.

Sachant qu'un abonnement pour une ligne téléphonique coûte 3000 F/mois et que celui d'une ligne Telex coûte 30 000 F /mois, les pertes pour l'Etat étaient considérables. Le travail se poursuit au Minpostel, jusqu'à l'atteinte de l'objectif principal, celui de réduire de 20% le coût de la facture de téléphone. Dans le segment consacré à l'Internet, le problème, c'est la non-maîtrise des besoins en liaisons de données par les administrations. Il est prévu un audit dans chaque Ministère pour exprimer les besoins réels, question d'assurer une bonne qualité de services et une maîtrise des coûts. Au niveau du Minpostel, on entend mettre sur pied cette année, une brigade mobile qui assistera les administrations dans la construction de leurs liaisons de données. Pour réduire les factures d'Internet, l'option de la tarification préférentielle aux administrations a été préconisée.

© Josiane TCHAKOUNTE | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau