Sud-Ouest: Essimi Menye présente le nouveau dg de la CDC

Il ne s’y attendait certainement pas ; le nouveau directeur général de la Cameroon Development Corporation (CDC) Franklin Ngoni Njié à manqué de mot pour se présenter au public hier, alors que le ministre de l’agriculture et du développement rural Lazare Essimi Menye venait d’interrompre son discours pour lui céder le micro, avant de lui demander de se présenter lui – même. Natif de Bokwaï, une localité Buea d’où est originaire l’ancien premier ministre et ancien directeur général de la CDC aujourd’hui président de la grande chancellerie Peter Mafany Musongue, Franklin Ngoni Njié qui officiait depuis quelques mois déjà comme directeur général par intérim de cette structure second employeur au Cameroun après l’Etat, ceci depuis que le défunt Henry Njalla Quan était gravement malade et évacué pour un suivi médical aura désormais l’entière responsabilité de poursuivre les chantier de l’expansion et de la modernisation de cet héritage colonial.

Une entreprise qu’il connait plutôt bien, pour y avoir travaillé pendant plusieurs années comme directeur technique. Seigneurs de la terre Outre cette présentation, le grand rendez – vous des seigneurs de la terre de Buea a permis de toucher du doigt le savoir – faire de ces travailleurs de la terre et éleveurs qui sont venus de tous les départements de la région pour exposer les meilleurs fruits de leurs labeurs. A ceux – ci, le ministre les invitera à plus d’effort pour l’amélioration de la qualité de leurs productions, expliquant que le bien fondé du comice agro – pastoral vise à encourager la production et l’amélioration des produits afin de réduire les prix des aliments pendant les festivités de fin d’années et surtout de limiter les importations des produits alimentaires tout en augmentant les revenus des producteurs.

Par ailleurs, il exprimera la nécessité d’accompagner les producteurs, avant d’annoncer pour les mois prochains un séminaire à l’intention de ces planteurs et plus particulièrement sur la production et la commercialisation du cacao, faisant savoir qu’une proposition a déjà été adressée au chef de l’Etat à cet effet. Sur le déroulement de ce comice à Buea, Essimi Menye martèlera: «j’ai demandé que les gens aillent au champ, qu’ils continuent à cultiver, à soigner les plantes.

Ça demande de l’encadrement, ça demande beaucoup de connaissances, et surtout il faut rester déterminé à atteindre ses objectifs. Je continue à inviter les jeunes camerounais à s’engager dans la production agricole parce que c’est ça qui permet de rassurer que demain nous aurons toujours à manger dans nos domiciles ». Ce ne sont pas les problèmes que les planteurs présents au comice manqueront de présenter citant entre autres l’accès difficile aux intrants, l’enclavement et le problème d’évacuation des produits vers les marchés, ainsi que les semences de qualité.

Rédaction de Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau