Sérail: Les vrais ministres de l’équipe à Philemon Yang

Les révélations de l’ancien ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ont jeté un froid dans le dos de nombre de Camerounais. Des gens ont même cru que l’ex-secrétaire général de la Présidence de la République, voulait animer la galerie. Mais en observant l’édifice gouvernemental on se rend compte que, le cliché de Marafa n’est pas éloigné de la réalité.

Il faut reconnaître que le gouvernement camerounais est pléthorique avec plus de 35 têtes aux affaires. Cette situation plombe son action d’où l’immobilisme de certains de ses acteurs. Dans le souci de respecter l’équilibre régional, un concept hérité de l’ère Ahidjo, Paul Biya a multiplié le nombre de postes ministériels pour asseoir un meilleur partage du gâteau national. Limites de l’équilibre régional Le Cameroun compte 10 régions et 58 départements. Quand on regarde la configuration gouvernementale on constate que pour satisfaire la soif de chaque département, il faut un gouvernement de 58 membres.

Une autre lecture nous enseigne que si on a un responsable gouvernemental par région, le chef de l’Etat peut former un bloc gouvernemental de 10 personnalités. Cette architecture ne pas prospérer pour la simple raison que les défis à relever sont immenses. Configuration d’un gouvernement efficace. Les experts pensent qu’en s’appuyant sur 21 responsables, les attentes du peuple peuvent être comblées. Ainsi on a le Premier Ministère piloté par Philemon Yang. Alamine Mey peut s’occuper du Ministère de l’Economie et des Finances, Emmanuel Nganou Djoumessi et Laurent Serge Etoundi Ngoa devenant des chefs de direction au MINEFI. Luc Magloire Mbarga Atangana est bien installé au Ministère du Commerce. Bello Bouba Maïgari doit continuer à s’occuper du Ministère du Tourisme et des Loisirs.

On retrouve au Ministère de la Justice, Laurent Esso soutenu par Eyébé Ayissi comme directeur du Contrôle Supérieur de l’Etat. Jacques Fame Ndongo peut bien s’occuper du Ministère de l’Education Nationale entourés des directeurs (Louis Bapès Bapès - Youssouf Adidja – Madeleine Tchuenté – Zacharie Perevet). Ces collaborateurs s’occuperont des directions des Enseignements Secondaires, de l’Education de Base, de la Recherche Scientifique et de l'Innovation. Pierre Moukoko Mbonjo peut continuer son aventure au Ministère des Relations Extérieures.

Le Ministère de la Santé peut poursuivre son expérience sous le contrôle d’André Mama Fouda. Le Ministère des Pêches et du Développement Rural n’a aucun souci à se faire avec Emmanuel Essimi Menyé à sa tête. Taïga peut rester tranquille au Ministère des Pêches et de l’Industrie Animale. Patrice Amba Salla peut conserver son rôle au Ministère des Travaux Publics, mais il a besoin d’un directeur des Marchés Publics (Abba Sadou). Basile Atangana Kouna se sentirait à l’aise au Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau aux côtés du directeur des Mines et du Développement Industriel. Le Ministère des Forêts et la Faune peut s’attacher les services de Pierre Hélé comme directeur de la Protection de la Nature et Développement Durable. Le Ministère des Arts et la Culture a le droit d’exister malgré ses insuffisances.

A ce ministère, on peut ajouter le Ministère de la Défense, le Ministère de la Communication, le Ministère des Transports, le Ministère des Sports, le Ministère des Affaires Sociales, le Ministère des Postes et Télécommunications, le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, le Ministère des Domaines et des Affaires Foncières, etc. Liste des faux ministres de l’équipe à Philemon Yang d’après Marafa

Grégoire Owona: MINTSS

Pierre Hélé:MINEPDED

Louis Bapès Bapès: MINESEC

Emmanuel Nganou Djoumessi: MINEPAT

Youssouf Adidja Alim: MINEDUB

Eyebe Ayissi: CONSUPE

Madeleine Tchuenté: MINRESI

Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt: MINJEC

Zacharie Perevet: MINEFOP

Laurent Serge Etoundi Ngoa: MINPMEESA

Mefiro Oumarou: MINTRANSPORTS

© Lucien EMBOM | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau