Sénatoriales 2013: La base sanctionne Bello Bouba Maïgari

bello-bouba1-pnk-008-ns-ns-300.jpg

Le Président national de l’Union Nationale Démocratique des Populations (Undp) récolte enfin les vrais fruits de son alliance avec le parti des flammes, le Rdpc.

C’est un coup de tonnerre pour l’Undp dans l'Adamaoua, où le SDF a raflé la mise face au parti de Bello Bouba Maigari. A l’Extrême-Nord, le RDPC est passé sans encombre avec 1260 voix pour le parti des flammes contre 112 pour l’Undp. Dans le Nord, sur 634 électeurs, le parti des flammes a consumé 415 voix laissant le Sdf et l’Undp dans le partage des miettes. Avant le 14 avril, des tractations étaient déjà en vue entre les dirigeants du Sdf et du Rdpc pour battre l’Undp dans l’Adamaoua.

Malgré l’imposante liste du Nord que conduisait la belle-fille de l’ex-Chef de l’Etat camerounais, Madame Ahidjo Koulchoumi, cette dernière est tombée sur le poids des péchés du Président national de l’Undp. Un péché qui selon les observateurs, se repose sur les retombées de l’alliance entre l’Undp et le Rdpc, des retombées dont, seul le Président national du parti serait bénéficiaire. La base a tant décrié ce comportement qui avait l’air de tomber dans les oreilles du sourd. A l’élection présidentielle de 2011, les militants de base avaient même voulu que Bello Bouba coupe la chaîne les liant au Rdpc, et que l’Undp se présente aux élections. Bello Bouba avait une fois de plus donné une oreille de sourd à cette doléance. La sanction n’a pas tardé à tomber cette fois. Le parti ne siégera pas au Sénat pendant les six prochaines années.

© Peter Kum | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau