Religion: Affrontements à I'EPC d'Ekounou

Le révérend pasteur Ngoh Dieudonné modérateur de la paroisse EPCO d'Ekounou ne verra pas les portes de sa chapelle s'ouvrir ce Dimanche 16 Décembre 2012 à 09 heures précises parce que son ennemi juré le secrétaire général Epoh Andjongo avec la complicité des forces de l'ordre vont empêcher aux fidèles d'avoir accès dans l'église. Ladite chapelle qui se trouve au centre d'un désordre et avait été fermée il y a 09 mois par les autorités administratives.

L'affaire portée auprès des tribunaux a vu le verdict de la cour suprême en faveur du pasteur Ngoh Dieudonné qui compterait dans son camp le nommé Emmanuel Edou ancien délégué général à la sûreté national. Tandis que le secrétaire général Epoh Andjongo serait appuyé par le ministre Essimi Menye une dans la guerre entre les frères Eton de l'EPCO. Beaucoup de question se posent.

Le révérend pasteur Ngah et Epoh Andjongo, dans leur bataille laissent l'opinion sans voix face à ce qui s’apparente à un combat de géants. Donnant ainsi tout son sens à l'adage qui dit lorsque «deux éléphants se battent ce sont les herbes qui souffrent». Essimi Menye et Edou Emmanuel selon doute vraisemblance seraient dans cette bataille sans merci des éléphants. Le modérateur de la paroisse EPC d'Ekounou et son secrétaire général avec leurs fidèles de tout bord seraient des herbes qui croupissent sous le poids des éléphants.

Selon les sources concordantes le secrétaire général, voudrait élire domicile au siège de l'EPCO sis à Ekounou et contrôler toutes les activités qui s'y dé roulent ce que son statut ne prévoit pas. La flopée des fidèles venus ouvrir l'église fermée depuis 09 mois a rencontré la cohorte des policiers et gendarmes qui les ont empêchés d'accéder à l'intérieur de la chapelle et faire le culte.

Au point où un officier de la gendarmerie nationale originaire de Sangmélima et fils d'Archangelo de Moneko a voulu faire sortir son arme de service parce que dépassé par cette injustice. L'on se demande si vraiment c'est le vrai Dieu que ces gens servent encore ou c'est le démon. Le gouvernement peut résoudre ce problème et exposer au grand jour les personnalités qui se cachent derrière cette menace de la paix sociale dans la paroisse EPC d'Ekounou.

© LCN | L'Epervier

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau