RCA – Crise en RCA: Paul Biya n’ira pas à NDjamena

Paul Biya, le Président de la République du Cameroun, a reçu dimanche dernier Mahamat Moussa Faki, le Ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration du Tchad.

L’émissaire tchadien avait alors indiqué, que sa visite s’inscrivait dans une démarche concertée engagée par Idriss Deby avec ses pairs d’Afrique, afin de trouver une solution à la crise centrafricaine. On imagine aussi qu’il a transmis l’invitation du Président Déby à son homologue camerounais pour le sommet extraordinaire de la Ceeac qui s’ouvre ce jour à N’Djamena. Il est convoqué et organisé par Idriss Déby Itno, président en exercice de cette instance.

Quel est l’ordre du jour de cette rencontre au sommet? Jusqu’à hier, personne ne le savait. Même pas les invités. La rencontre est d’ailleurs sélective. Les autorités de Bangui et la société civile se plaignent du fait qu’elles ne sont pas conviées à ce sommet. L’on s’interrogeait aussi sur la présence de Paul Biya à cette rencontre. Il est peu habitué à ce type de rendez-vous et il a joué un rôle particulier dans la crise en Rca, en hébergeant notamment le Président déchu, François Bozizé, à Yaoundé.

En plus, le Cameroun occupe une place centrale dans la sous-région et sert d’ailleurs de base logistique aux militaires français envoyés en Rca. Finalement, Paul Biya n’ira pas à N’Djamena, il sera représenté au sommet de la Ceeac par Philémon Yang, le Premier Ministre. C’est une énième rencontre certes, mais elle est de taille. Le premier défi va consister pour Déby, devenu «leader» de la région, d’amener ses pairs à parler d’une même voix, à prendre des résolutions applicables immédiatement. Le second défi va consister à ne pas heurter les Centrafricains qui estiment qu’il ne peut y avoir de discussion concernant leur avenir en leur absence. Aucun des deux défis n’est acquis d’avance.

@ le jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau