Prix spécial du Président de la République: comment un jeune a décollé

Thierry Nyamen, promoteur des produits «Tanty», a bénéficié d'un financement après avoir été primé lors du Salon de Création de l'Entreprise en 2003.

Comme dans une fourmilière, Flavie Ntyié et ses collègues s'activent à tamiser de la farine de soja dans de grandes cuvettes, question de la débarrasser de ses déchets. A côté, Yannick Romy, Olivier Mounchipou et d'autres ouvriers s'affilent à empaqueter les produits finis dans de petits cartons qu'ils rangent au fur et à mesure. Ici, nous sommes à l'usine de NT Foods, entreprise agro-alimentaire spécialisée dans la transformation des produits agricoles locaux : maïs, arachide et soja. «Je me ravitaille auprès des producteurs locaux afin de promouvoir notre agriculture.

Je suis de ceux qui promeuvent le made in Cameroon», déclare Thierry Nyamen, Directeur Général de NT Foods. Située au quartier Odza à Yaoundé, l'unité de transformation de ces matières premières a une capacité de 100 tonnes, explique le jeune promoteur. Les principales activités ici se résument au triage, dépulpage, grillage ou torréfaction, tamisage, mélange et conditionnement en sachet, carton et étui. Un laboratoire d'analyse est chargé de contrôler les normes et les quantités des ingrédients. Au final, on retrouve sur le marché de l'huile d'arachide et de la bouillie de soja pour bébés et adultes, de la chapelure et farine de soja, huit variétés d'amuse-gueules croustillants au label «Tanty».

A l'étage de l'immeuble, des machines, à l'instar de la dépulpeuse ou de l'huilerie, arrosent de bruits l'ambiance studieuse des employés. Le promoteur croit à son rêve et n'entend aucunement s'arrêter là, puisqu'il ambitionne de faire de sa structure l'une des meilleures entreprises agro-alimentaires de l'Afrique centrale, grâce à la croissance économique du Cameroun qui avoisine les 22% aujourd'hui.

Toutes ces prouesses, Thierry Nyamen, 43 ans et détenteur d'un doctorat en mécanisation agricole, les a réalisées grâce au premier prix et prix spécial du Président de la République, Paul Biya, d'une valeur de 10 millions de FCFA, obtenu lors du Salon de Création de l'Entreprise en 2003. Un salon organisé par le Programme d'Appui à la Création et au Développement des PME (PACD/Pme) du Ministère en charge des PME. «10 ans après, je veux montrer au Président de la République ce que j'ai réalisé avec l'argent que j'ai reçu de lui. Grâce à lui, j'ai réussi à créer plus de 100 emplois et accorder plus de 100 stages académiques et de vacances », raconte-t-il.

Aujourd'hui, Thierry Nyamen est une source d'inspiration pour les jeunes. «Je dis merci au Président Paul Biya pour avoir cru en la jeunesse, pour avoir rendu mon rêve possible même si j'aspire à mieux. Je suis heureux de ce que le travail des cultivateurs trouve des débouchés supplémentaires dans nos transformations», conclut-il. Selon lui, il n'y a pas mille manières de montrer sa reconnaissance à l'endroit de celui grâce à qui on a réussi. «Nous étions cinq à recevoir ce prix et aujourd'hui je lui rends compte», indique-t-il. A l'exemple de Naaman, le lépreux, le seul à avoir dit merci à Jésus pour sa guérison, Thierry Nyamen ne cesse de remercier Paul Biya.

© Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau