Paul Biya de retour au pays: Ovations pour le couple présidentiel dans les rues de Yaoundé

Le chef de l’Etat, qu’accompagnait la première dame, a regagné le Cameroun ce jeudi au terme d’une visite de travail en France.

paul-biya-et-chantal-biya.jpg@Photo: archive

 

C’est l’air visiblement satisfait, après une mission bien accomplie, que le chef de l’Etat a débarqué jeudi en fin d’après-midi à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen. Ainsi se bouclait une riche et intense visite de travail en France entamée le 4 févier dernier. Une visite dont l’on retiendra notamment la rencontre au palais de l’Elysée avec son homologue français, François Hollande, un forum économique, un entretien avec une délégation de Camerounais résidant en France et de nombreuses audiences accordées à des personnalités venant d’horizons divers. Pour le retour du couple présidentiel, le dispositif d’accueil a connu une originalité, côté jardin : la présence massive d’élèves de l’Institut national de la Jeunesse et des Sports.

Vêtus de survêtements, brandissant chacun un drapeau, ils ont constitué devant le pavillon d’honneur de l’aéroport, une longue haie d’honneur et un arc de cercle encadrant les acteurs coutumiers des lieux que sont les militants et militantes du Rdpc, la Jachabi et la Presby, associations de jeunes en soutien respectivement à Chantal et Paul Biya. Côté cour, le dispositif protocolaire est demeuré rigoureusement le même, en pareille circonstance.

Avec au bas de la passerelle pour accueillir le chef de l’Etat, outre le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang et le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, le chargé d’affaires de l’ambassade de France, en la personne du premier secrétaire, Jean-Charles Allard.. Une haie d’honneur, constituée d’éléments de la Garde présidentielle, était en place. Le tapis rouge déroulé. L’ayant arpenté, le chef de l’Etat a serré la main à d’autres personnalités au pavillon d’honneur de l’aéroport : Jean Nkuete, secrétaire général du Comité central du Rdpc, Peter Agbor Tabi, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Joseph LE, directeur adjoint du Cabinet civil de la présidence, Martin Mbarga Nguele, délégué général à la Sûreté nationale, Roger Moïse Eyene Nlom, gouverneur de la région du Centre, Jean-Claude Tsila, préfet du Mfoundi, Mbemi Nyaknga, préfet de la Mefou-et-Afamba, et Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé. Le couple présidentiel s’est ensuite dirigé vers la foule et a répondu aux ovations populaires rythmées par des danses traditionnelles au son de tambours et de tam-tams.

Dans le salon d’honneur de l’aéroport, le président de la République a accordé de brèves audiences au Premier ministre, chef du gouvernement, au chargé d’affaires de l’ambassade de France et au ministre, secrétaire général de la présidence de la République. Pendant ce temps la première dame s’entretenait avec de distinguées dames dont les épouses de proches collaborateurs du chef de l’Etat.

Le cortège présidentiel a été ovationné au passage par des grappes de populations spontanément massées à certains points de son itinéraire. La nuit commençait à envelopper Yaoundé de ses premières ombres, lorsque les portails du palais de l’Unité se sont refermés derrière la limousine présidentielle.

© MONDA BAKOA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau