Passage à la télévision numérique: L'ère des «anciennes télés» est révolue

Dans deux ans, nos postes téléviseurs à tube cathodique (avec une boite à l'arrière), les radios analogiques, les radios cassettes, les lecteurs, les magnétoscopes, les chaînes musicales, etc ne nous serviront plus à rien. C'est l'essentiel à retenir du décret signé par le Premier ministre le 20 novembre 2012 dernier.

La décision de Philémon Yang publiée dans le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune du 29 novembre 2012 précisait en son article 8 que «Dès le 31 décembre 2012, (...) l'importation des équipements de radiodiffusion télévisuelle analogique et autres accessoires y relatifs, est interdite sur toute l'étendue du territoire national».

Concrètement, et selon le texte, les chaînes de télévision et les chaînes de radio qui ne sont pas encore passées au numérique, disposeront de 12 mois à compter de la date de création de l'opérateur multiplexeur/diffuseur pour mettre fin à leur diffusion. Ce qui va impliquer un changement au niveau des ménages qui auront désormais besoin d'écrans plats, seuls capables de recevoir des données numériques.

Avec le passage du paysage médiatique au numérique, le gouvernement camerounais compte atteindre une couverture d'au moins à 85% de la population. Ce, grâce aux réseaux en mode multifréquence, et surtout grâce à une densification locale en mode fréquence unique. La télévision numérique terrestre (TNT) débutera par l'utilisation de la bande III-Vhf (very high frequency) dont les fréquences sont réparties sur les 32 sites existants de l'opérateur public.

Après, on passera à l'utilisation des bandes Uhf (Ultra high frequency). Au ministère de la Communication, au Ministère des Postes et télécommunications et au Ministère du Commerce, on affirme que dans nos frontières, entrée sur le territoire national ces appareils sont déjà interdits.

Et selon le texte du PM, leur vente sera interdite sur toute l'étend et du territoire dès le 1er juillet 2013. Dans les magasins et autres grandes surfaces, les écrans à tube cathodique côtoient encore les nouveaux écrans plats. Et tous les agents rencontrés dans ces lieux confirment que les écrans à grosse boite se vendent très bien, beaucoup mieux que les écrans plats, jugés délicats et trop coûteux par les clients.

Pour encourager cette transition numérique, le gouvernement promet des exonérations d'impôts ou une baisse des prix des écrans plats.

Source: Le Quotidien de l'Economie

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau