Opération Epervier: Le Tribunal Criminel Special sème la panique à l'Ambassade du Cameroun à Paris

A l'origine du vent de panique qui est observé depuis quelques semaines à la mission militaire près l'Ambassade du Cameroun en France (73, rue d'Auteuil 75016 Paris); Un mandat d'arrêt du Tribunal criminel spécial contre le Chef de bureau des moyens généraux.

ambassade-cameroun-france.jpg

Seulement, l'attaché militaire du Cameroun à Paris qui assiste cette semaine à Yaoundé au sommet des Chefs d'Etat et gouvernements de la Ceeac de la Cédeao et de la Commission du Golfe de Guinée sur la sûreté et la sécurité maritimes, n'entend pas lâcher son poulain. Le maitre principal Christian Emvolo Emvolo, chef de bureau des moyens généraux à la mission militaire près l'Ambassade du Cameroun en France et ses protecteurs à Yaoundé et à Paris, auraient pratiquement perdu le sommeil depuis qu'Emile Zéphyrin Nsoga: le Procureur général près le Tribunal criminel spécial (Tcs), a lancé un mandat d'arrêt contre cet ancien militaire en service à la division de la communication au Ministère de la Défense.

Les fins limiers du Tcs veulent que ce militaire camerounais actuellement à Paris, viennent à Yaoundé s'expliquer sur son rôle dans une affaire de détournements de fonds publics, à travers un vaste réseau mis en place depuis quelques années par les hommes en tenue au Ministère de la Défense. Pour la petite histoire, des indiscrétions entendues dans les milieux des forces de défense à Yaoundé, font état d'une histoire d'un grand réseau, établi dans un établissement de micro-finance dénommé Fiffa à partir duquel, d'importantes sommes d'argent étaient perçues par ces hommes en tenue, grâce à la complicité active des hommes de leur réseau en fonction au Ministère des Finances.

Le maitre principal Christian Emvolo Emvolo, à l'époque en fonction jusqu'en 2013 à la division de la communication du Ministère de la Défense, se serait en tiré, selon nos sources, avec une rondelette somme de 150 millions de FCFA. Dès que le pot-aux-roses est découvert, il est vite affecté auprès de l'attaché militaire du Cameroun à Paris où désormais, il bénéficie de la protection du Colonel Théophile Mengue Meyong.

Une protection qui n'a certes pas empêché à la machine judiciaire de se mettre résolument en branle à travers le Tribunal criminel spécial. Celui-ci a donc émis depuis quelques mois un mandat d'arrêt contre lui. Au lieu de faciliter la tâche au Tcs, le Colonel Théophile Mengue Meyong protège son poulain en multipliant les subterfuges pour armer son dilatoire. C'est ainsi qu'à titre d'exemple, le maitre principal Emvolo Emvolo a adressé, le 2 mai 2012, une correspondance au Président du Tribunal Criminel spécial dans laquelle il prétend qu'il est «très malade» à Paris.

Manège

Seulement, dans ladite correspondance, le militaire camerounais ne manque pas volontiers de faire une révélation intéressante quand il dit : «Monsieur le Président, dans ce problème je n'ai tué personne, je n'ai non plus été auteur, en tant que subordonné et ayant la crainte révérencielle, je n'ai fait qu'exécuter les ordres. A ma grande surprise, sans être convoqué, sans être auditionné, c'est directement le mandat d'arrêt qui a été lancé contre moi.

Quand donc le militaire camerounais dit avoir exécuté des ordres, à qui fait-il allusion? Dans sa lettre, il tente lui-même une esquisse de réponse à cette question en indiquant que: «en tant que militaire en service, la procédure de mon audition doit respecter un canevas. Je fais partie des premiers personnels affectés à la division de la communication du Ministère de la Défense après sa réorganisation, c'est-à-dire en 2005. Donc j’y suis resté jusqu'en 2013, lorsque j'ai été mis en route pour la France donc au total 7 ans dans ce service». Des correspondances de ce type, le maître principal Christian Emvolo Emvolo en a déjà balancé des dizaines et des dizaines pour tenter ubuesquement de se tirer d'affaires à partir de Paris. Et il n'est pas le seul.

Selon nos sources, son complice aurait été affecté du côté de la Russie. On parle d'un Colonel dont l'identité ne nous a pas été révélée. Si donc tout est aujourd'hui brandi comme excuse pour que ce militaire camerounais, ne réponde pas aux pressantes convocations du Tcs, cela ne voudrait-il pas dire que des hommes tapis dans l'ombre useraient de leur influence pour l'éloigner du Tcs, après l'avoir préalablement éloigné de Yaoundé? Dans sa lettre du 2 mai 2012: le martre principal Emvolo Emvolo donne également quelques éléments de réponse à cette lancinante question en ces termes: «Monsieur le Président, je sais comment le Ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, veille sur les respects des lois et institutions de la République et surtout comment il veille sur le respect du Edg (Rta1) des armées, il ne pouvait pas proposer ma nomination au Président de la République s'il savait que j'étais poursuivi judiciairement».

Pourtant après nos investigations, tout semble plutôt indiquer le contraire. C'est-à-dire qu'il a été affecté justement à Paris, parce qu'il était déjà concerné par ces détournements des centaines de millions de FCFA à travers Fiffa. Ce qui conforte à le penser, c'est le récent manège du Colonel Théophile Mengue Meyong. Informé sur son invitation au sommet sur la sécurité du Golfe de Guinée, qui se tient à Yaoundé cette semaine, l'attaché de défense auprès de l'Ambassade du Cameroun en France, s'est fébrilement hâté d'adresser une correspondance aux autorités camerounaises, pour leur dire qu'il est sans nouvelle de Christian Emvolo Emvolo. Évidemment, ce qui est faux.

© Conrad Atangana | La Nouvelle

Commentaires (3)

1. Etaye Francky Fsjp de Ngaoundéré 25/06/2013

Finalement la gangrène est plus profonde que ce que l'on pensait.en lisant ces correspondance nous constatons bien que meme le Ministre délegue à la Defense est implique. L'on comprend aisement la naissance de ses hotels à kribi equipé de systemes de securité militaire.T'inquite pas emvolo tu iras au SED meme toi Edgar Alain M.

2. KOUOH Patrick 25/06/2013

Tu parles mon frangin depuis Ngaoundéré le pays est à terre.
Son excellence Paul Biya est entouré des prévaricateurs.
Si Ahmadou Ahidjo pouvait se réveiller pour constater la déliquescence et la dégénérescence subit le bel état qu'il a laissé. Que de tristesse et de pleurs, vivement que le Tout-Puissant veille sur nous.

3. Patrice 25/06/2013

une chose est sure chacun de ces mecs finira par payer

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau