Opération Epervier: Gervais Mendo Ze bientôt aux arrêts

mendoze.jpg

Les pressions proviendraient de la France pour la mise aux arrêts dans les prochains jours de l'ancien Directeur Général de la CRTV.

On n’a pas fini de parler du récent voyage du Chef de l'Etat en France avec ses retombées tant positives que négatives. L'affaire Michel Thierry Atangana qui focalise l'attention au sein de l'opinion publique camerounaise et française était au centre de cette visite de travail que le Chef de l'Etat a effectué en France en ce début de mois de février 2013. Les informations recoupées auprès de certains membres de la délégation du Président de la République font état de ce que les autorités françaises auraient demandé pourquoi Gervais Mendo Ze est encore en liberté étant donné que ses malversations financières durant son passage à la tête de la CRTV sont connues de tous.

Comment comprendre donc que Paul Biya qui a fait savoir que l'objet de la condamnation du Franco-Camerounais est le détournement de deniers publics et que certaines personnes reconnues coupables pour les mêmes faits soient toujours étrangement en liberté sans trop savoir pourquoi. Il aurait donc été demandé au Président de la République de faire interpeller tous ceux qui sont coupables de malversations financières dans le cadre de l'opération d'assainissement des mœurs publics. C'est donc cet ensemble de faits qui justifie l'interpellation prochaine du «mariologue» qui a longtemps bénéficié de la compassion du Chef de l'Etat.

La machine aurait donc déjà été mise en branle pour arrêter le très célèbre danseur auteur compositeur du titre à succès «mbembe essai», dédié aux bonnes œuvres de la première dame Chantal Biya, ou encore du titre «assimba». Gervais Mendo Ze continue donc de trainer derrière lui ses malheurs puisque tout a commencé dès son éviction comme Directeur Général de la CRTV et sa nomination au poste de Ministre Délégué à la Communication. Ensuite son départ du Gouvernement quelques temps après et le début de son chemin de croix dont la première station aurait été le départ en catimini de son épouse pour l'Europe, emportant avec elle l'essentiel des économies du Professeur d'Université. Le reste se passe de tout commentaire. La semaine dernière, un passager d'un taxi visiblement très excité racontait avoir vu le grand prof attendre vainement un taxi.

Ce dernier aurait proposé au chauffeur de taxi la somme de 100 F CFA pour se rendre à la Poste Centrale. Preuve suffisante a-t-il martelé que le grand prof broie du noir depuis belle lurette. Lui qui avait suffisamment et de façon involontaire perdu du poids en perdra davantage à la seule idée de savoir qu'il aura désormais pour compagnons les célèbres brigands de la Prison Centrale de Kondengui. Une chose est certaine, Gervais Mendo Ze à Kondengui nous manquera beaucoup car ses pas de danse et ses coups de tête lors des cérémonies dans lesquelles la première dame prend part, et quelquefois son époux, sont de nature à laisser un vide auprès de ses fans. Mais tout compte fait, toute chose finit par finir, me diriez-vous. Quoi de plus normal!

© René Noungang | L'Epervier

Commentaires (1)

1. MARCEL PIEBOJI PIEBOJI (site web) 22/02/2013

Dans la vie chaque chose a un début et une fin, même l'homme ne vis pas éternellement.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau