Nigéria - Cameroun : 50 commerçants camerounais arrêtés

Ils sont détenus sans motif depuis 13 jours au poste de police de Dutse dans l'Etat de Djigawa, au nord du Nigeria. C'est depuis le 28 janvier 2013 que 50 commerçants camerounais ont été arrêtés par la police de l'Etat de Djigawa dans le nord du Nigeria. Selon les explications des autorités consulaires du Cameroun au Nigeria, c'est à 400 km de la frontière avec le Niger que le groupe de commerçants, de retour du Bénin, a été arrêté par une patrouille de la Nigeria police forces (Npf). Ils convoyaient 63 véhicules et des marchandises importés du Bénin. «C'est notre deuxième semaine de garde à vue ici.

Nous ne savons pas ce qu'on nous reproche. Nous avons tous les documents de transit entre le Niger et le Cameroun via le Nigeria. Nous attendons d'être présentés ce mercredi au juge pour être fixés », confie Alhadji Mouhamadou Hamid, l'un des commerçants arrêtés. Selon lui, 11 de ses compères sont internés depuis le jeudi 07 février 2013 à l'hôpital de Dutse, capitale de l'Etat de Djigawa.

Ils sont soignés après avoir été bastonnés par les policiers nigérians. D'après les explications du porte-parole de la police nigériane joint au téléphone par le Jour, les commerçants interpellés par la police de Djigawa ne disposaient pas de passeports, encore moins des documents de transit de biens entre le Nigeria et le Benin. Les permis de séjour présentés par les commerçants n'étaient pas des titres de séjour pour commerçants et la grande partie d'entre eux n'avaient pas de passeports.

Nous attendons la fin de l'enquête et ils seront remis au ministère de l'Immigration », a-t-il confié. Il affirme en outre que certains commerçants sont recherchés depuis plusieurs mois par la police pour escroquerie et abus de confiance. Joint au téléphone par le Jour, l'ambassadeur du Cameroun au Nigeria à confirmé l'interpellation par la police des commerçants camerounais. «Nous avons saisi l'inspecteur général de la police de Djigawa. Nous attendons sa réponse sur les motifs de la garde à vue de nos compatriotes », a déclaré Abbas Salehedine, ambassadeur du Cameroun au Nigeria.

Au moment où nous mettions sous presse, une mission de l'ambassade du Cameroun au Nigeria séjournait dans la capitale de l'Etat de Djigawa. Elle a pour mission de rencontrer les autorités de Djigawa et les commerçants gardés à vue dans les locaux de la police.

© Le Jour : Adolarc Lamissia

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau