NATHALIE KOAH: «JE PAYE LE PRIX POUR AVOIR CÔTOYÉ QUELQU’UN DE CÉLÈBRE»

Nathalie koah copine etoo 001 ns 601

 

Dans un journal privé camerounais, l’ex-copine de Samuel Eto’o Fils évoque ses rapports avec le joueur et l’origine de ses déboires.

Nathalie Koah, dont la brouille avec le capitaine des Lions indomptables du Cameroun fait la Une de certains sites d’information camerounais depuis plus d’un mois, a été approchée par le quotidien privé Le Jour dans son édition de ce 02 juillet 2014. Afin de lui permettre, explique le journal, de parler de ses rapports avec le joueur. «Je paye le prix pour avoir côtoyé quelqu’un de célèbre», affirme-t-elle.

Le 27 mai dernier, les avocats de Samuel Eto’o ont en effet déposé une plainte du joueur contre Nathalie Koah dans les juridictions camerounaises sur «les faits d'escroquerie, de vol et abus de confiance pour un montant provisoirement arrêté à 200 millions Fcfa », tel que l’avait révélé l’hebdomadaire La Météo.

 «Je me suis mise en relation avec cette personne, j’avais 20 ans à peine », révèle Natalie Koah qui indique que la liaison a duré sept ans. Le capitaine des Lions indomptables est pourtant marié, officiellement, avec l’ivoirienne Georgette Eto’o (née Georgette Thanan Tra Lou) depuis juillet 2007 et avec laquelle ils ont des enfants. Y’a –t-il eu des «clauses» entre Eto’o et Nathalie Koah dès lors que cette dernière savait que le footballeur avait une compagne ? « Les clauses, il n’y en a pas eu. Evoluant dans la maturité, j’ai été partagée d’une part entre cette réalité qui, je l’avoue, m’a bien des fois culpabilisée, et d’autre part, mes sentiments envers lui, les siens envers moi et j’ai fait le choix de son témoignage d’affection et de sa disponibilité », reconnait sur cette question l’ex-copine de Samuel Eto’o.

Que s’est-il donc passé pour que Nathalie Koah soit gardée à vue au commissariat du deuxième arrondissement de Yaoundé pendant trois jours, qu’une voiture à elle offerte par Eto’o lui soit retirée, que des photos intimes d’elle circulent sur le web (toute nue, et dans les bars du musicien Fally Ipupa) entre autres? «Laissons qu’il nous le dise [Eto’o, ndlr]», s’interroge Nathalie Koah, avant de poursuivre : «Je suis autant curieuse que vous. J’ai eu ma petite idée à un moment, je me suis dit que c’était la rupture, j’ai ensuite pensé à la jalousie, mais la réaction de cet homme est tellement musclée que je suis perdue, moi également. […] La rupture est consommée et il y a mésentente dans la rupture de celle-ci», explique-t-elle.

Recrutée à la compagnie aérienne nationale en 2011 en tant qu’hôtesse VIP, Nathalie Koah assure que c’est de son propre chef qu’elle a reçu des promotions à Camair-Co. D’hôtesse, elle deviendra «Customer Service agent» à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, puis agent des opérations à Camair-Co.

Pour cette affaire qui se trouve en justice, Nathalie Koah sait que des surprises ne sont pas à exclure depuis la première publication de photos intimes d’elle sur le Web (photos qu’elle n’a pas d’ailleurs contestées). «Des photos intimes de moi et même des vidéos existent bel et bien et c’est lui et lui seul qui les a […] Que cela soit utilisé aujourd’hui contre moi, je trouve cela lamentable. Il s’agit de l’intimité et cela aurait dû rester dans l’intimité », clame-t-elle.

 Il s’agirait des photos pour adultes dont le caractère est peint dans ce détail apporté par la jeune femme qui approche la trentaine aujourd’hui: «Notre intimité a été ponctuée de découvertes et d’expérimentations sur tous les plans. C’était notre façon à nous de ne pas tomber dans la routine et de maintenir la flamme», prévient Nathalie Koah pour qui pourrait les voir…si Eto’o le décidait à un moment ou un autre.

Écrit par www.journalducameroun.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/07/2014