Monde, AU CŒUR DU QATARGATE : ISSA HAYATOU ET ROGER MILLA ONT-ILS ETE CORROMPUS ? ALLONS-NOUS VERS UN SCANDALE MONDIAL ?

milla-costard-500.jpg

issa-hayatou-010-zx-hp-475x300-2.jpg

L’affaire qui fait l’objet de ce texte est une bombe à retardement. Elle pourrait devenir un scandale mondial au regard de l’importance de la coupe du monde , tout comme du poids politique et de la dimension internationale des personnalités concernées :l’ancien président Nicolas Sarkozy, Michel Platini, le prince héritier du Qatar Tamin Bin Hamad al-thani, l’ancien président de la confédération Brésilienne de football Ricardo Teixeira, Mohamed bin Hammam ancien président de la confédération asiatique de football ;Zinedine Zidane et bien entendu Issa Hayatou et Roger Milla...

La désignation du Qatar comme pays organisateur du mondial 2022 a-t-elle été le résultat de pratiques déviantes, d’arrangements occultes, de conflits d’intérêts…C’est ce que laisse croire le coup de colère de Jerôme Valcke, un acteur de l’ombre du football mondial.

Dans un mail adressé à Jack Warner alors vice-président de la Fifa ;il écrivait :

<<Ils ont acheté le mondial>>.Cette mise en accusation se justifiait par un certain nombre d’indices concernant le Qatar. Ils-ont fait l’objet d’enquêtes. Mais ces dernières ont été jugées peu crédibles.

Ce que la commission indépendante de gouvernance de la FIFA mise sur pied par Sepp Blatter a reconnu dans un document confidentiel publié au mois de février 2O12 .Elle déplorait que jusqu’à présent : <<les véritables investigations n’aient pas été suffisamment minutieuses face aux allégations persistantes>>. Au lieu de s’estomper avec les facéties du temps , l’actualité du dossier ne cesse de se régénérer.

Dans une note de publication récente la Fifa indiquait :<<certaines allégations concernant les évènements survenus dans le cadre de la procédure d’attribution des coupes du monde 2018 et 2022 ont été référés à la commission d’éthique>> un peu plus loin nous lisons :<<Nous avons l’intention de mener une enquête approfondie sur ces allégations; poursuit le communiquer et notamment d’analyser les éléments de preuves pouvant conférer une crédibilité à toute allégation de mauvaise conduite individuelle>>

Bien que le dossier du Qatar soit assez bien étoffé en termes d’infrastructures, l’attribution à ce micro-Etat de deux millions d’habitants de l’organisation du mondial 2022 paraissait contraire à toute logique sportive, historique et géographique..ce qui a ouvert très tôt la brèche aux soupçons tout genre. Pour voir clair dans cette affaire, la FIFA a fait appel à J.Garcia, une pointure dans le domaine de l’enquête et de l’investigation. II a été procureur fédéral pour le district Sud de New-york en charge de tous les dossiers liés à la criminalité financière et au terrorismeinternational. Il a aussi été vice-président d’Interpol pour la région Amérique de 2003 à 2006.Le 17 juillet 2012 la Fifa l’a nommé à la présidence de la chambre d’instruction de sa nouvelle commission d’éthique.

Pour remonter les filières, J.Garcia a l’habitude de travailler en collaboration avec des agences de renseignement privées dirigées par d’anciens pontes de la CIA et du FBI. Pour être désigner comme pays organisateur du mondial 2022 , Le Qatar a dû mobiliser une armée de lobbyistes qui devaient recruter des personnalités comme Zinedine Zidane, Gagner à la cause du pays pétrolier des chefs d’Etat comme Nicolas Sarkozy.

Ils n’ont pas manqué dans leurs voyages à travers le monde de distribuer des enveloppes d’argent aux futurs votants. On parle des enveloppes de 40.000 dollars chacune distribuées aux délégués de l’Union caribéenne de football. Le nombre d’individus soupçonnés d’avoir été mouillés dans cette affaire est immense.

LE CAS ISSA HAYATOU

La culpabilité de Monsieur ISSA HAYATOU si elle était établie(les investigations sont toujours en cours) pourrait se rapporter à ces deux éléments d’accusations :

-Le premier concerne les accusations du Sunday times. Le journal avait diffusé dans une enquête qui défraya la chronique le témoignage de Phaedra Almaijd , une employée du service communi-cations internationales pour la candidature du Qatar. Le Sunday times avançait que deux membres du comité exécutif de la Fifa, l’ivoirien Anouma et le président de la CaF, le Camerounais ISSA HAYATOU avaient reçu chacun 1,5 M$ pour voter en faveur du Qatar. En Juillet 2011 Almaijd s’est publiquement rétractée pour des raisons obscures. Malgré le volte-face de cette dernière le scoop du Sunday times reste une piste d’investigation pour les enquêteurs.

-Le nom de Monsieur Hayatou intervient dans une autre affaire touchant cette fois la CAF ;On reproche aux Qataris d’avoir <> le congrès de la CAF organisé en janvier 2010 en Angola moyennant 1,25 M d’euros de sponsorisation de l’évènement. Les Qataris ont eu un accès exclusif aux délégués africaines dont 4 faisaient partie du comité exécutif de la FIFA : Adamu, Issa Hayatou , Anouma, Hani Abou Rida.

LE CAS ROGER MILLA

Roger Milla fait partie d’un petit groupe d’individus parmi lesquels se trouvent Gabriel Batistuta, Pep Guardiola ; Bora Milutinovic. Les Qataris leur ont versé 5,5M d’euros. A ces sommes, il faut ajouter les primes versées après l’obtention du tournoi 2022 et celles qui le seront jusqu’à la tenue de la compétition pour continuer dit-on à faire circuler le message.

LA FILIERE FRANCAISE

Le Qatargate est un véritable labyrinthe. Les enquêteurs auront à parcourir un chemin très sinueux s’ils veulent remonter toutes les filières, cerner l’ensemble des alliances, leurs conséquences sportives et extra-sportives.

Le cas de la France est à sujet très édifiant. Le 23 Novembre 2010 une réunion sécrète s’est tenue à l’Elysée à l’initiative du président Sarkozy. A cette réunion se trouvait le prince du Qatar Tamin bin Hamad al-Thani,Michel Platini ,et sébastin Bazin, le représentant de Colony Capital, propriétaire du Paris-Saint Germain confronté à de grosses difficultés financières.

La discussion a tourné autour du rachat du PSG par les Qataris, d’une montée en puissance de leur actionnariat au sein du groupe Lagardère, de la création d’une chaîne de sport pour concurrencer Canal+ Que Sarkozy voulait fragiliser. En échange Platini devait donner sa voix au Qatar. Il n’est pas très étonnant qu’au sortir de ce pacte signé en toute discrétion on ait assisté à une monté en flèche des investissements du Qatar en France.

Selon les statistiques de la banque des règlements internationaux le Qatar détient désormais 10 milliards d’euros d’avoirs en France. Ce sont des investissements dans l’immobilier haut de gamme et les entreprises du CAC 40.

© Correspondance : Ndjama Benjamin

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/02/2013