Lutte contre le paludisme: Mama Fouda fait appel à d’autres partenaires.

Lors de cette assise, plusieurs exposés ont été faits pour rassembler les stratégies pour combattre le paludisme. Qui malgré les grands avancés menés, est toujours la première cause de mortalité au Cameroun. L’un des exposés a été axé sur le financement de la lutte contre le paludisme au Cameroun. Pour Monsieur Fondjo, l’exposant: la lutte contre le paludisme a connue une grande avancée entre 2008 et 2011. C’est ainsi qu’on est partie de 40% de taux de morbidité hospitalière en 2008 à 30% en 2011. Et de 29% de mortalité hospitalière 2008 à 20% en 2011. Ceci grâce à toutes les actions menées jusqu’ici contre le paludisme. L’utilisation de la moustiquaire imprégnée longue durée d’action(Milda) est l’un des éléments majeurs de cette lutte contre le paludisme. Le progrès ici aussi est relayé dans la prise en charge dont le taux est 58%.

Pour les projets dans les années à venir, la lutte contre le paludisme à besoin d’un budget qui s’élève à 215 milliards de Franc Cfa. Dont 74.797.345.763 franc Cfa pour le compte de l’année 2014 où il faudra refaire la campagne de distribution de la moustiquaire imprégnée longue durée d’action(Milda). Pour les 215 milliards, le gouvernement camerounais et ses partenaires disposent pour le moment les 30%. Et un Gap 62 % est à rechercher afin de couvrir le besoin financier pour la lutte contre le paludisme.

Pour le ministre de la santé public, André Mama Fouda, le gouvernement camerounais a déjà engagé plusieurs actions dans la lutte contre le paludisme qui est à l’origine des 31% d’hospitalisation au Cameroun. Parmi les actions menées, on peut citer: la campagne de distribution de la moustiquaire imprégnée longue durée d’action(Milda). La gratuité des médicaments préventifs chez la femme enceinte et le traitement gratuit du paludisme chez les enfants de o à 5ans. Au vue des besoins qui se présentent, le ministre lance un appel aux partenaires qui voudront bien soutenir ce combat. Pour André Mama Fouda cet appel de partenariat n’est pas seulement d’ordre financier mais de toute autre nature qui pourra permettre d’avancer dans la lutte contre le paludisme.

© Jeannette Eliane Tchamgoué | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau