LIONS INDOMPTABLES : LE FAUX PARDON DE ALEXANDRE DIMITRI SONG BILLONG

Img alexandre song s excuse 1403184617 x300 articles 185430Après sa grosse bêtise commise mercredi dernier lors du match Cameroun contre Croatie à Manaus, le temps des remords a commencé pour Alex Song. Comme il fallait s´y attendre, il dit avoir demandé pardon á ses coéquipiers et le demande aussi aux camerounais. Mais pour qui connait ce joueur, son pardon est-il suffisant et sincère au regard de son passé en équipe nationale et de son caractère ?

Joueur imbu, insolent et notoirement récidiviste

Le temps de remords a commencé pour Alex Song au lendemain de sa bêtise mondovision ayant contribué entre autres, à l´humiliation des lions indomptables face à la Croatie mercredi dernier à Manaus. Après avoir "demandé pardon à ses coéquipiers, dit-il, il demande pardon aussi aux Camerounais". Il espère même que Le Seigneur lui pardonnera. Mais faut-il vraiment y croire? « Minalmi » dira un fan des lions rencontré à Liège en Belgique! « Alex Song ne peut pas se moquer des camerounais à chaque coupe du monde » ajoutera une dame les yeux larmoyants.

"Je ne pense pas que dans le passé, je suis un joueur à problèmes"

Après une très honorable coupe d´Afrique des Nations en 2008, Alex Song conquiert les cœurs des camerounais et ceux-ci se mirent à rêver ; saluèrent la naissance d´une pépite qui va illuminer dorénavant le milieu de terrain des lions indomptables du Cameroun. Une fois la place de titulaire acquise, Alex Song se métamorphose et devient un égo surdimensionné, un enfant arrogant, imbu et cogneur. Et du coup, il devient ce joueur à problèmes qu´il feint de ne pas l´être aujourd´hui.

 Plus récemment encore, Alex Song s´était fondu en sales déclarations au Swissotel à Neuss en Allemagne le 1er juin dernier. Il doit se rappeler ce qu´il a dit au 10ème étage devant des camerounais heureux d´avoir imposé un match nul (2-2) á la "Mannschaft" allemande.

Morceaux choisis

" Bandes de chiens. Je n´ai de compte à rendre à personne, sauf à ma femme et à mes enfants". Des propos d´une telle arrogance qui contrastait mal avec la simplicité, l´humilité d´un Stephane Mbia, Jean II Makoun. Après avoir tenu de tels propos, faut-il penser un seul instant que le pardon de Alex Song est vraiment sincère? Alex Song ne peut pas tromper le peuple camerounais tout le temps. D´où la remise en question de son pardon par des camerounais encore sous le choc de la gifle croate et qui pensent que la mise en scène de Song n´est qu´un trompe-l´œil pour ce multirécidiste.

Poursuivant son lamentable spectacle au 10ème étage du Swisshotel, Alex Song se bombait le torse en ces termes: " je suis un joueur du Barca; combien de joueur du Barca y en a-t-il au Cameroun"? Effectivement, un joueur du Barca devrait prêcher par l´exemple sur et en dehors des stades. Et en matière d´exemple Alex Song n´en est pas un puisqu´il l´avoue lui-même à la conférence de presse lorsqu´il dit : "Je pense que ce n’est pas un exemple à suivre, je dois donnez l’exemple à la jeunesse…"

Contactés par notre reporter pour donner leurs avis sur le carton rouge de Alex Song, certains camerounais présents cette nuit-là au 10ème étage des lions indomptables en Allemagne avouent que son carton rouge est un acte prémédité ce, au regard de ce qui précède car Alex Song n´en a cure de la peine des fans de l´équipe nationale du Cameroun. Gémir, pleurer, souffrir, n´est que ruines de l´âme, seuls sa femme et ses enfants comptent pour lui, ne cessait-il pas de ressasser comme quelqu´un sous l´emprise de Bacchus. Mais que non, l´homme était bien lucide.

Ayant remarqué qu´un fan des lions filmait son spectacle et enregistrait ses propos vaniteux, il bondit tel un lion blessé pour lui arracher sa camera qu´il faillit casser contre le mur, n ´eussent été les longues supplications des autres camerounais. Au final, il prit l´appareil et effaça « himself » toute l´intégralité de la vidéo.

"J’espère vraiment que le seigneur me pardonnera, que tout le monde me pardonnera"

Le Seigneur pardonnera Alex Song certes, mais est-il vraiment prêt à changer son comportement même s´il prend l´engagement ferme de "montrer un autre visage qu’on aime voir, donner du plaisir aux Camerounais, donner du plaisir à tout le monde entier ». Bien sûr ! si le « seul » camerounais du Barca redevient ce joueur que le monde entier a découvert á la coupe d´Afrique des Nations en 2008 et s´il « naissait » de nouveau alors le peuple lui pardonnera sa trahison, mais ne l´oubliera pas. Malheureusement chez lui les habitudes ont la peau dure. Dommage !

© camer.be : Issa-Behalal

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau