Lions : incertain, Njie risque des sanctions

Contrairement à Adolph Teikeu et Tony Tchani qui devraient rejoindre le reste du groupe au Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo ce mardi soir, Clinton Njie pourrait finalement ne plus venir. Et ça commence à agacer l’entraîneur, Hugo Broos.

Hugo Broos n’est pas content de l’attitude de Clinton Njie. Convoqué en vue des matchs Cameroun – Gambie et Cameroun – Gabon des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 et en amical respectivement les 03 et 06 septembre au stade Omnisports de Limbe, le sociétaire de Tottenham est incertain. « Nous attendons encore trois joueurs. Et parmi eux, il y en a deux qui ont des raisons correctes. Il y a Adolph Teikeu qui a joué hier (lundi) en Ligue 2, et Tony Tchani qui a eu des problèmes avec son visa. Les deux arrivent aujourd’hui », a expliqué le tacticien belge ce mardi en conférence de presse.

Et quant au cas du dernier joueur attendu, « Njie m’a téléphoné la semaine passée confie l’entraîneur, pour me parler de ses problèmes de transfert. Lui il veut aller à Lyon, et Tottenham veut qu’il aille à Marseille. D’abord, il a demandé si c’était possible qu’il arrive ce mercredi, mais j’ai refusé. Ensuite il a dit qu’il sera là dimanche ou lundi. Or dimanche, il m’a encore appelé, pour me dire qu’il y a de nouveaux problèmes et qu’il va me tenir au courant ». Cependant, « depuis ce jour-là, je n’ai plus de nouvelles de Njie. Je ne sais pas s’il va arriver. J’attends un signe de sa part ». Le silence de l’attaquant des Spurs commence à agacer l’entraîneur. « C’est un comportement que je n’apprécie pas », martèle-t-il. A l’entendre, Clinton Njie ne serait pas loin d’une lourde sanction. « Je ne peux pas dire ce qui va se passer, parce que pour le moment, je ne connais pas la vraie situation. Je vais voir ce qu’il se passe et après, je vais prendre des décisions. Mais comme je l’ai dit, c’est un comportement que je ne tolère pas », reprécise-t-il. Clinton est averti.

Arthur Wandji

 

Camfoot

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau