Les mariages coutumiers et religieux sont-ils valables au regard de la loi ?

Le mariage civil (également qualifié de mariage à la mairie) est une forme de mariage dans lequel une autorité publique, l’officier d’état civil, reconnaît la validité de l'union d'un homme et d'une femme ; Il se distingue du mariage religieux ou du mariage coutumier en ce qu'il officialise civilement une union. Au Cameroun, les deux formes de mariage coexistent.

Tandis que le mariage civil s'est inscrit dans le mouvement de séparation de l'Église et de l'État, appelé laïcité. La laïcité signifie que l’Etat est séparé de la religion, mais tout en la reconnaissant. C’est pourquoi le mariage religieux lui-même, est toléré mais n’a aucune existence légale. L’un relève de la loi, tandis que l’autre relève de la foi.

En termes de rapport, le mariage civil est un préalable obligatoire à la célébration de toutes cérémonies religieuses. Le code pénal punit tout ministre du culte qui procède, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement pris par un officier d’'état civil.

Indications bibliographiques

-Ordonnance n° 81/02 du 29 juin 1981 portant organisation de l’état civil et diverses dispositions relatives à des personnes physiques.

© Camer.be : ATANGANA ETEME Eméran

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/12/2012