Le Minhdu dans les chantiers des 10.000 logements sociaux

 

Le ministre Jean Claude Mbwentchou a visité Mardi des sites de construction à Yaoundé et à Mbankomo. Un complexe à caractère résidentiel et commercial de haut standing en plein cœur de Yaoundé, face au Palais polyvalent des Sports de Warda. Le projet est baptisé « Douma Sun ». Il sera composé entre autres de huit blocs d’immeubles offrant 136 appartements, 31 villas grand standing et un centre de conférence international de 1.000 places. Mardi, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Jean Claude Mbwentchou, s’est rendu sur le site du complexe dont la construction se fera pendant les trois ans prévus à cet effet, en partenariat avec une entreprise sud-africaine.

Comme l’a précisé Godfroy Mballa de la société « Liaison Sud », responsable du chantier à venir de Warda, « le déploiement nous prendra maximum six mois, juste le temps de régler un certain nombre de faits techniques et administratifs pour démarrer le chantier. Les études financière et technique sont déjà faites. La zone a déjà été déclarée d’utilité publique. » Le Minhdu a poursuivi sa descente dans une localité située à quelques kilomètres de la ville de Mbankomo, département de la Mefou et Akono. Jean Claude Mbwentchou était accompagné de nombreux partenaires, parmi lesquels le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), Jacqueline Koung à Bessike. Ici, des investisseurs italiens de la société Pizzarotti-Basics envisagent d’exécuter une partie de leur projet visant à bâtir 10.000 logements au Cameroun.

D’après l’un des ingénieurs de l’entreprise camerounaise associée à Pizzarotti-Basics pour ce futur chantier de Mbankomo, « la descente a servi de constat aux décideurs, pour qu’ils voient la zone à définir et nous donnent l’autorisation de commencer les études. » En plus des investisseurs sud-africains et italiens, ce jour, d’autres partenaires étrangers rentrent en jeu, cette fois-ci au quartier Ekounou à Yaoundé. Il s’agit des Marocains de la firme Addoha qui ont pour ambition la construction de 1.500 logements au Cameroun, dont environ 650 à Yaoundé ; et des Espagnols du groupe PIA, avec pour objectif de fournir 20.000 logements.

Publié par Cameroun Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau