LE GÉNÉRAL MEKA À LA RECHERCHE DES OTAGES

Rene claude meka080814290Le chef d’État-major des armées René Claude Meka a remobilisé les troupes.

Les 17 personnes enlevées à Kolofata au petit matin du 27 juillet 2014, parmi lesquelles l’épouse du vice-Premier ministre Amadou Ali, le lamido maire de la même ville et bien d’autres personnes, attendront encore comme les otages chinois enlevés dans la nuit du 16 au 17 mai 2014 à Waza et qui sont toujours introuvables. Même s’il faut reconnaître que les tractations pour leur libération se poursuivent.

Le chef d’État-major des armées, le général de corps d’armées René Claude Meka, de retour d’une mission spéciale à lui confiée par le chef de l’Etat dans le Grand-Nord, a avoué ne pas savoir où se trouvent les personnes enlevées à Kolofata. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à la base aérienne 301 de Garoua le 5 août.

Le général de corps d’armées a précisé cependant que les recherches se poursuivent pour retrouver les personnes enlevées. René Claude Meka et le général de brigade Elokobi Njock, par ailleurs directeur de la Coordination centrale à la gendarmerie nationale, rentraient ainsi d’une mission spéciale que leur avait confiée le chef de l’Etat avant son départ pour les Etats-Unis.

Le général Meka avait à ses côté le commandant de la troisième région militaire inter-armée, le général Hyppolite Ebaka et le Commandant de la légion de gendarmerie, le colonel Jules César Esso, ainsi que d’autres officiers supérieurs de l’armée camerounaise.

© L’Oeil du Sahel : TELESPHORE MBONDO

Commentaires (1)

1. bass 11/08/2014

Nous vos enfants vous souhaitons beaucoup de courage.ne lachez pas ces bokoharam tant le cameroun vit.nous sommes derriere vous.vive le cameroun,vive l*afrique.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau