LE CAMEROUN N’EST PAS MAUDIT!(Texte et vidéo) Le président tchadien Idriss Deby a accompagné lui-même les soldats

Le président tchadien Idriss Deby a accompagné lui-même les soldats de son pays à leur départ pour le Cameroun.

Idriss deby1 472x322

Il leur a dit ceci: 'Il y aura des morts, il y aura du sang, il y aura des sacrifices.' Bref, il était la lui-même pour leur dire au-revoir. Seulement il n'y avait personne d'officiel du coté camerounais pour les accueillir dans ce pays nomme Cameroun, ou leur président leur a dit qu'ils pourraient mourir ou verser leur sang. Même Mebe Ngo'o, le Mindef du Cameroun n'était pas la. Sans doute était-il à Yaoundé en train de siroter sa bière calmement, regardant ça à la télévision. Ah, si les populations de Kousseri ne sortaient pas réchauffer le cœur de nos frères tchadiens! Mais cette affaire doit finir comme partout en Afrique, eh oui. Comme au Sénégal, comme au Mali, comme en RCA, comme au Burkina, en Tunisie, en Egypte, etc. Le Cameroun n'est pas maudit.

 

© AfricaPresse.com : Patrice Nganang

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau