Le Boko Haram enlève l’épouse d’Amadou Ali. Ce dernier l’a échappé belle mais son aide de camp a été tué !

Cameroon bataillon d intervention rapide training

AMADOU ALI ÉTAIT DANS LE VISEUR DE BOKO HARAM

Selon des sources fiables, les assaillants de Boko Haram seraient entrés dans la ville de Kolofata aux environs de 5 h du matin avec des armes lourdes (dont paraît-il des blindés).

Après avoir saccagés le poste de douanes et tués l’un de ses agents, ils se seraient ensuite rendus vers les résidences du Vice-Premier ministre Amadou Ali et celles du Lamido-maire de la ville le Dr Seiny BOUKAR LAMINE qui a été enlevé avec toute sa famille.

L’épouse du Vice-Premier ministre qui se trouvait à Kolofata depuis quelques jours en vue de la préparation de la cérémonie de fin de ramadan aurait subi le même sort en compagnie d’au moins l’un de ses proches. On parle plusieurs morts dans sa résidence (dont l'un de ses cuisiniers)

Attendu depuis samedi à 23 h à Kolofata en provenance de Maroua, Le vice-Pm Amadou Ali aurait décidé de s’y rendre très tôt ce dimanche matin avant d’en être dissuadé par l’attaque.

Si l’on s’en tient au timing, il apparaît que c’est ce dernier était dans le collimateur des terroristes.

Parfaitement renseignés, ces derniers savaient qu’il avait l’habitude de venir célébrer la fête du ramadan dans son village de Kolofata. En règle générale, il s’y rend deux jours avant, le temps de procéder à la distribution de quelques cadeaux. Son épouse s’était donc avancée sur Kolofata pour préparer son arrivée. En s’attaquant à une autorité politique de cette envergure, Boko Haram passe donc à une autre vitesse de croisière.

Des tracts annonçant des attaques dans les jours à venir dans certaines localités comme Fotokol auraient même déjà été distribués.

A titre de rappel, la ville de Kolofata abrite plus d’une centaine d’éléments du BIR. Elle est située à quelques kilomètres de Mora ou se trouve un bataillon blindé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau