Lady Ponce : « Bientôt la SEFEDI bénéficiera de soutiens extérieurs…»

La SEFEDI s’apprête à lancer sa troisième édition catte année 2016 et sa promotrice, l’artiste Lady Ponce, n’en est pas moins consciente des enjeux. Elle a réuni la presse hier mardi 23 février 2016 avec pour but de réitérer sa conviction de voir ce rendez-vous prospérer et des plus belles manières.

Lady Ponce : « Bientôt la SEFEDI bénéficiera de soutiens extérieurs…»

Bonjour Lady Ponce et bravo pour la détermination et le courage dont vous faites preuve en vous lançant dans cette énième aventure de la SEFEDI ; à quelques heures de l’amorce effective de cet évènement qui valorise la femme dans son ensemble, quelles sont vos impressions ?

Bonjour et merci pour votre soutien au combien précieux, je suis très émue de vous voir toujours aussi nombreux, chers frères des médias – parce qu’aujourd’hui les médias et Lady Ponce c’est une famille- qui me soutenez depuis le commencement de cette belle aventure. C’est vous qui me donnez le courage d’avancer, de ne pas baisser les bras en me renouvelant votre confiance et votre soutien. Alors en retour je me dois de tenir le bon bout, d’aller aussi loin que possible et de ne pas décevoir.

Vous évoquiez la quasi absence de bailleurs de fonds et autres sponsors… A trois éditions déjà, y a-t-il toujours de l’espoir quand à un amortissement des investissements ?

Je puis déjà vous rassurer que dès l’année prochaine vous verrez des partenaires se bousculer, notamment ceux venant de l’Europe dont je vais devoir taire le nom. J’avais lancé un appel relatif au soutien de ce côté-là et aujourd’hui ma voix a été entendue et certaines mairies en France sont prêtent à me soutenir notamment en termes d’outils et matériel qui très certainement nous seront utiles. Les médias ont permis à ce que ma voix porte puisque ce sont eux qui font échos de tous les efforts que je mène dans le cadre de la SEFEDI, je pense en particulier à culturebene qui m’a emboité le pas en annonçant la troisième tenue de la SEFEDI avant même que je ne me décide à le faire (rires). Cela témoigne de votre souhait à voir cet évènement prospérer et en retour je m’y attèlerai.

La SEFEDI c’est aussi et surtout cet élan social à l’endroit d’orphelins et femmes dans le besoin…

Ce projet me tient vraiment à cœur et je me dois d’apporter mon aide aux autres, surtout que je suis reconnaissante de la chance que j’ai eue. Je suis issue du ghetto, et ça n’a pas été évident vu que j’étais dans une misère, mais vous voyez qu’aujourd’hui vous êtes autour de moi pour m’accompagner c’est parce que j’ai travaillé dur pour mériter votre attention. Alors je ferai pareil pour les autres, même inconditionnellement. Aidez-moi à pousser cet évènement plus haut, afin qu’il ait le calibre de FOMARIC de Douala voire les festivals étrangers comme le MASA auxquels j’ai pris plaisir à prester.

Les innovations cette année ?

Déjà il y a la grande marche sportive du dimanche 28 février qui prendra son départ dès 6h au Boulevard du 20 mai jusqu’à Omnisports en passant par la montée Marché du Mfoudi, le Pont de la gare et le quartier Fouda. Il y a également les Concours qui se dérouleront tous les jours et qui touchent plusieurs activités (meilleurs mangeur, danseur, entreprise, interprète, bayam-sellam, vendeur, tenue, coiffeur, etc). Il y aura également une récolte des fonds sur place (sur le site de l’évènement) qui nous permettra de bâtir le Foyer des filles mères d’Akono. Je n’oublie pas l’élection Miss SEFEDI dont le prix sera à la charge de BIOPHARMA. Je rappelle que la Miss sera notée selon les critères intérieurs, la beauté extérieure ne comptera pas trop. Elle devra incarner le « cœur » de la femme camerounaise en rapport avec les principes de ma fondation « Cœur Uni Pour la vie

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau