LA PROCHAINE VAGUE D’INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE VIENDRA PROBABLEMENT D’ASIE

Des investissements qui pourraient atteindre $ 10 milliards, selon Vincent Le Guennou.La prochaine vague d’investissements en Afrique viendra probablement d’Asie, a souligné la semaine dernière à Abidjan Vincent Le Guennou, directeur général et co-fondateur d’Emerging Capital Partners (ECP).

En effet, la crise européenne et le redressement plus lent que prévu aux Etats-Unis rendent de plus en plus attirant ce continent dont la croissance est estimée atteindre 5,5% par le FMI cette année. Parmi les pays dont la croissance devrait être la plus élevée cette année, 5 sont en Afrique : Sierra Leone avec 35%, Niger 14%, Angola 9,7% et le Ghana ainsi que le Liberia à 8,8%. La Côte d’Ivoire, soit 40% du PIB de l’UEMOA, est aussi de retour.

” J’ai eu l’occasion de discuter avec un certain nombre de fonds asiatiques et ils sont avides d’informations sur l’Afrique et comment l’Afrique fonctionne ”, a souligné Vincent Le Guennou. Il estime que ces investissements asiatiques, directs ou au travers de fonds d’investissements, pourraient atteindre $ 10 milliards ces prochaines années.

En effet, les fonds asiatiques veulent se diversifier par rapport à des marchés chinois et asiatiques saturés et s’intéressent à l’Afrique du fait des cours élevés des matières premières, de nouvelles ressources à exploiter et l’amélioration des conditions d’investissements dans de nombreux pays. La faible intégration de l’Afrique et notamment de son secteur bancaire à la mondialisation qui, à une époque, était un inconvénient, devient un atout même si la crise européenne impacte son voisin africain. Rappelons qu’ECP gère 6 fonds d’investissements sur l’Afrique totalisant plus de $ 1,8 milliard dans plus de 50 investissements et 20 sorties réussies.

© Source : CommodAfrica

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/06/2012