La capitale camerounaise envahie par les ordures

La capitale camerounaise, Yaoundé, croule sous les déchets depuis une semaine du fait de la réduction de ses activités par l'opérateur Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), a constaté APA sur place.

APA-Yaoundé (Cameroun) - La capitale camerounaise, Yaoundé, croule sous les déchets depuis une semaine du fait de la réduction de ses activités par l'opérateur Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), a constaté APA sur place.

Le prestataire, qui ploie lui-même sous des factures impayées par la Communauté urbaine (CUY) dont le montant n'a pas été communiqué, est incapable d'assurer les frais de carburant ou d'entretien de ses camions de ramassage. Ainsi, il ne peut qu'assurer le service minimum pour une ville qui produit quotidiennement 1300 tonnes d'ordures ménagères.

Dans cette cité qui abrite actuellement plus de 2 millions d'âmes, les bacs à ordures ne sont désormais enlevés que de façon parcellaire par une dizaine de véhicules, sur la centaine que compte l'opérateur.

Du coup, dans les quartiers populeux, marchés et autres grands carrefours, les populations déversent leurs détritus à même le sol, voire dans les caniveaux en espérant que les grosses pluies qui arrosent actuellement la cité puissent les emporter au loin.

A la CUY, l'on reconnaît «un grand retard» dans le règlement des factures dues à Hysacam, promettant toutefois «un retour rapide à la normale».

Cet opérateur, présent au Cameroun depuis une quarantaine d'années, dispose d'un portefeuille de 16 clients (communautés urbaines et mairies), pour un capital social de 5 milliards FCFA et 5000 employés.

Apa

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau