Homosexualité - Mgr Victor Tonye Bakot: «Le mariage pour tous est une menace sur tous les continents»

Monseigneur, quelle est la signification des vœux?

La présentation des vœux est devenue une tradition dans les paroisses mais aussi dans les services, parce que tout est grâce. Chaque jour qui s'élève est un don de Dieu. Et quand nous avons parcouru une année, c'est une raison suffisante pour que nous présentions les vœux à ceux que Dieu a accompagné toute au long de cette période. C'est aussi une façon de souhaiter que les jours avenirs soient meilleurs, c'est en plus une prière: Seigneur ce que nous avons reçu de toi est si beau et nous voudrions te demander encore de bénir les jours avenirs. Les vœux ne sont pas tout simplement un acte civil; c'est une prière.

Quelles sont les perspectives pour 2013?

Premièrement les états généraux qui se tiendront du 22 au 24 février 2013. Puis la célébration d'une journée des laïcats au mois de mai, Nous pensons aussi à la clôture de l'année de la foi le 24 octobre 2013, toujours ici à Mvolye. Donc, il y a beaucoup d'évènements. Je ne voudrais pas les énumérer tous, mais cette année sera marquée par la célébration de beaucoup d'évènements de la foi, parce que c'est en chrétiens que nous menons ces activités devant Dieu et pour la gloire de Dieu.

Monseigneur, lors de votre homélie pour Noël, vous-vous êtes prononcé contre le mariage pour tous. Le Cameroun en est-il exposé?

Le mariage pour tous est une menace sur tous les continents. Et au Cameroun, sachez qu'il y a des clubs qui se battent pour la reconnaissance de l'homosexualité et pour les mariages entre personnes du même sexe. Il y a des émissions en faveur du mariage pour tous. Donc ce que nous avons à faire, c'est de rester nous-mêmes. Ce qui veut dire rester fidèle à l'évangile. Et à « l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu'un.» C'est ce que notre tradition honore en demandant à l'homme et à la femme de procréer pour étendre la génération dans nos villages. Nos communautés. Et c'est pour cela que nous devons défendre certaines valeurs. La valeur de la vie, c'est la valeur du mariage entre un homme et une femme. C'est la valeur de l'enfant que nous devons accompagner dans la vie.

© André T. Essomé Essomé | L'Actu

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau