Hervé Perrin nouveau DG de Set’ Mobile

herve-perrin.jpg

Le nouveau Dg, arrivé il y a quelques jours, affirme vouloir repositionner l’entreprise. Le communiqué est signé de Me Gabriel Kaldjob, représentant du Pca, paru dans Cameroon Tribune du mardi 15 janvier 2013. Il annonce l’arrivée du Français Hervé Perrin à la tête de Eto’o Télécom, en remplacement de Jean-Bosco Massoma, qui a assuré l’intérim de la direction générale, depuis le départ de Charles Guéret en septembre 2012.

Mardi dernier à l’immeuble Elizabeth qui abrite le siège de Eto’o Télécom, au quartier Koumassi à Douala, c’est le train-train quotidien. Chacun est à son poste de travail. De temps en temps, des employés entrent et sortent des bureaux, quelques revendeurs sillonnent la rue, flanqués de t-shirts à l’effigie du Pca, Samuel Eto’o Fils. Le nouveau Dg, sorti un moment, est revenu. En bras de chemise, Hervé Perrin était sur le terrain.

Dans son bureau, sa veste est accrochée au dossier de son fauteuil. Malgré les civilités, le Français, prudent, ne dévoilera pas sa stratégie. Il est au courant de tout ce qui s’est passé, de tout ce qui s’est dit dans la presse, concernant les difficultés de Eto’o Télécom. Notamment, plus récemment, le différend commercial avec ses partenaires, l’instabilité du management, les départs en cascade, les offres commerciales pas toujours bien comprises, etc.

Tout cela ne l’inquiète pas outre mesure. Car selon lui, il y a de la place pour le MVNO, l’idée de son Pca ayant du sens. Quelques jours après sa prise de fonction, il est question de tout remettre à plat, de diagnostiquer. « Nous sommes dans une phase de réorganisation, de relance, pour être plus proche possible du consommateur, en vue de répondre à ses besoins, indique-t-il. Pour cela, il faut de la flexibilité, de la proximité.

L’offre doit être intéressante. On doit s’attaquer à des marchés niches. » Confiant, Hervé Perrin estime que dans les prochains jours, le positionnement de Set Mobile va être différent. Avec une approche marché, une cible différentes. Même si pour lui, rien ne va changer, notamment au niveau du partenariat avec Orange : « Le partenariat avec Orange ne change pas, il va se renforcer davantage, pour développer certains services », assure-t-il.

Le message du Pca, selon lui, « c’est de redonner au pays ce qu’il lui a donné, c’est pourquoi Set Mobile se veut avant tout camerounaise. Et Set Mobile n’est pas près de mourir. » S’il est le seul ayant le statut d’expatrié dans l’entreprise, Hervé Perrin, 47 ans, revendique 17 ans d’expérience dans les télécoms notamment chez des opérateurs, dans le consulting et comme vendeur d’équipements. Il a roulé sa bosse dans des pays comme la Norvège, le Congo ou le Gabon.

Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/01/2013