Gymnase multisports de Bépanda: l’incompétence à l’origine de l’effondrement de la charpente métallique

La commission d’enquête commise à cet effet a rendu sa copie ce mardi 29 janvier 2013. C’était devant le gouverneur de la région du littoral Joseph Beti Assomo.

Ces résultats étaient attendus par la majorité des habitants de la capitale économique du Cameroun et d’avantage par les journalistes. Car, chacun voulait savoir avec certitude ce qui a occasionné l’effondrement de la charpente métallique du gymnase multisports de Douala. Ce qui a été fait ce mardi 29 janvier 2013 au service du gouverneur de la région du Littoral.

Parmi les raisons de l’effondrement de la charpente métallique relevées par la commission d’enquête et présentées par Joseph Beti Assomo, gouverneur de la région du littoral, on note l’appréciation contestable de la fiabilité du sol en terme de stabilisation de la charpente, le suivi approximatif du processus de pose des fers, la défaillance dans la méthodologie de mise en œuvre de ladite charpente, l’irrégularité au niveau du suivi administratif et financier du chantier pour ne citer que celles-là.

Le rapport de la commission d’enquête incrimine d’une manière claire les premiers acteurs responsables de la construction de ce chantier. Le rapport ajoute en passant que, l’ouvrage du constructeur a été bien construit et que, c’est la réalisation qui a posé problème. Au chapitre de la reprise des travaux, le gouverneur rassure en passant que tout sera mis en jeu pour que les propositions faites par la commission d’enquête soient respectées afin que la réalisation de cet ouvrage se fasse conformément aux règles de l’art. «Ce rapport sera transmis au ministère des sports pour une bonne exploitation et des prises de décisions conséquentes», rassure le gouverneur.

Commission d’enquête

Commis au lendemain de l’effondrement du gymnase multisports de Douala, cette commission d’enquête dirigée par René Théodore Efoua Fono, délégué régional des Travaux Public pour le littoral, avait pour mission de déterminer les circonstances et les causes de cet incident survenu au chantier du gymnase multisports de Douala, déterminer les responsabilités et proposer les mesures correctives et propositions techniques juridiques appropriés en vue d’une relance régulière des travaux. C’est un rapport de 180 pages y compris des annexes que cette commission constituée de 9 personnes a remis au gouverneur hier.

© Hervé Villard Njiélé | La Nouvelle Expression

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau