GUERRE CONTRE BOKO HARAM : LES BONS POINTS DE L’ARMEE CAMEROUNAISE AU FRONT

Photo bir marouaL’armée camerounaise ratisse large sur le front septentrional du pays. Il s’en suit des arrestations importantes de certains membres de la secte, les quelles arrestations permettront une meilleure identification des cerveaux de ce mouvement terroriste et leur bases secrètes.

 Depuis la Déclaration de guerre contre Boko Haram, officialisée par le chef de l’Etat camerounais, SEM Paul Biya, lors du mini-sommet de Paris tenu en mai dernier et portant sur les stratégies communes à adopter par les différents Etats que sont : le Nigéria, épicentre de la secte terroriste, le Bénin, le Niger, le Tchad et le Cameroun, ça chauffe au front. L’armée nationale du Cameroun est à pieds d’œuvre sur le front Nord-est du pays, au niveau de la frontière avec la Nigéria voisin.

Nos troupes armées qui sont très bien formées à l’art de la guerre par les multiples centres d’instructions des armées donnent la bonne réplique aux agents d’infiltration de la secte terroriste et à leur rébellion armée. L’arsenal de guerre portant les couleurs de l'armée camerounaise a été déployé sur le front nord du pays. Le déploiement militaire en cours dans la partie septentrionale relève de l'inédit.

Jamais on n’avait vu ça, simplement parce que jamais, le Cameroun n’avait mené de guerre de cette importance contre la menace de sa stabilité républicaine. Il s’agit visiblement des semi-remorques portant des chars, des blindés et même des avions de guerre à l’instar des chasseurs bombardiers. Une guerre sans merci est ouverte depuis quelques temps par le Cameroun contre la secte islamique Boko Haram. C'est la preuve, s'il en est encore besoin, que le chef de l'Etat est passé de sa déclaration de guerre à l'acte de guerre, avec des combats d’envergure, à la mesure de l’arsenal de guerre possédé par la secte islamiste. Professionnelle comme elle saut l’être au bout des canons, l’armée camerounaise ratisse large sur les moindres coins et recoins de la frontière où plusieurs caches armes de guerre ont été trouvées et de nombreuses armes prises à l’ennemie, en plus des multiples arrestations des membres présumés de la secte armée par nos forces de gendarmerie et nos vaillants militaires. Déploiement stratégique

Dans le florilège des arrestations importantes enregistrées ces derniers jours, il faut dire qu’un homme de nationalité camerounaise a été interpellé par des éléments de l'armée à Amchidé dans l'extrême nord du Cameroun, au cours des opérations spéciales qui ont cours dans le cadre de la guerre déclarée par le Président Paul Biya contre la secte Boko Haram. Cet individu était impliqué dans l’enlèvement et des trois religieux kidnappés début avril 2014 à Tchéré à 20 kms de Mora, dans la région de l'Extrême nord du Cameroun puis, libérés début juin. Dans le même élan, un haut responsable du recrutement et de la formation de la secte Boko Haram a été arrêté le dimanche 22 juin 2014 par des éléments des forces spéciales camerounaises. C’est tout dire.

Excepté les 118 membres de la secte islamiste abattus par le Bataillon d'intervention rapide (BIR), des arrestations en cours peuvent s’avérer salutaires pour localiser les différentes étuves secrètes de la secte au Cameroun et au Nigéria voisin, et surtout dénoncer les ramifications des membres recrutés au Cameroun du fait de la misère, tant il n’est pas exclu de craindre que des membres de Boko Haram ne s'infiltrent parmi des nécessiteux pour commettre des crimes de masse sur le territoire national. Il est donc bon d’étouffer les complots dans l’œuf, et c’est ce que fait l’armée camerounaise qui a le soutien total de tous les Camerounais, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest.

A ce sujet, comment ne pas être en accord parfait avec un compatriote, Franklin Nyamsi qui soutient que « Lorsque le pays est mis en péril par des hordes enténébrées, au service de la Terreur, de l'Ignorance, de l'Ambition et de la Prétention, le devoir des enfants de la patrie s'unifie en une seule volonté générale : bouter l'ennemi du Bien Commun hors de notre espace vital, garantir la sécurité des enfants, des femmes, des vieillards, des étrangers et des hommes du pays contre la brutalité et l'ignominie rampantes. » chaque camerounais devrait affirmer son soutien fraternel et chaleureux aux Forces Armées du Cameroun, notre pays natal, « engagées, comme dit Nyamsi, dans la lutte contre les forces criminelles et archaïques de la secte Boko Haram, qui sèment la malemort dans le nord-Cameroun et au Nigéria. »

Les camerounais voudraient dire à chaque soldat de l'armée camerounaise risquant sa vie à cet instant, leur reconnaissance et la solidarité de tout le peuple pour son sens du sacrifice et du devoir. « Car jamais, depuis les Indépendances, les armées camerounaises n'ont eu de telles occasions de s'illustrer à merveille dans leur mission la plus essentielle : la défense du territoire. C'est donc pour nos soldats une occasion historique de retrouver la pleine sympathie de l'ensemble des filles et fils du Cameroun, car la mission qu'ils exécutent aujourd'hui contre Boko Haram est au-dessus des partis, des querelles et divergences internes. C'est une mission républicaine. »

Les millions de camerounais expriment leur reconnaissance au pragmatisme du président Paul Biya qui a su agir au moment opportun, en démontrant sa fermeté, son opiniâtreté, sa détermination à en finir avec le phénomène Boko Haram. Une leçon est à retenir de cette réplique armée : si le Cameroun ne fait pas la guerre, le Cameroun n’est pas pour autant un pays faible. Le Cameroun qui est un pays de paix refuse d’être l’arrière base des complots terroristes de quelque nature que ce soit.

camer.be

Commentaires (5)

1. Mougoum 01/01/2015

Bonne année les gars je suis de tout coeur avec vous j'admis le gros travail que vous faites au détriment de notre sécurité .que seul DIEU puisse vous gardez et prendre au près de lui les âmes de nos frère tombé au champ de bataille. Je n'ésitrais pas de m'engarger honneur et fidèlité s'il le faut pour servire mon pays et defendre une bonne cause, la paix

2. abolo 18/05/2015

c'est dans des pareil circonstance que je suis plus que content d'être camerounais, vous nos braves soldats vous avez montrés notre intégrité au monde...montré d'avantage notre farouch combativité lorsque notre mère patrie le Cameroun est menacé...nous sommes tous avec vous!!!

3. Petepowo marc 16/08/2015

Je doit dire tout mon soutien a l'armée camerounaise qui enfin a trouvée un cadre par excellence pour exprimer ces compétences puisque je sais que le métier de l'arme n'est pas une passion mais une vocation. Chers camarades comptez sur moi et avancez je vous couvre sur tout les angles. N'attendez pas que l'ennemi vous perçoive en premier. Dès que l'oeil a vu, abattez le. Je suis au garde à vous!

4. leyebe 11/09/2015

Slt les gars merci pour votre sacrifice pour nous l monde j vs souhait du courage

5. owona 11/09/2015

J vous souhait l meiyeur du courage les ami

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau