François Hollande s’empare du dossier Michel T. Atangana - L'intégralité de la lettre du Président Francais au prisonnier...

francois-hollande.jpg

Dans une lettre adressée à Michel Thierry Atangana, datée du 21 janvier 2013, et remise officiellement selon des médias français, à son destinataire la semaine dernière par l'ambassade de France au Cameroun, le chef de l’Etat français a apporté son soutien au célèbre prisonnier camerounais, détenu depuis bientôt 16 ans.

La lettre sort très largement du langage diplomatique habituel, puisque le président de la République française prend très clairement position pour dire à quel point cette détention lui semble illégitime. C’est une lueur d'espoir qui vient dans la cellule sans fenêtre de Michel Thierry Atangana, incarcéré depuis 1997.

Le président français François Hollande lui assure de tout son soutien." La France continuera de faire valoir au Cameroun le prix qu'elle attache à ce que votre cas bénéficie d'une attention particulière, en vue d'une issue rapide ", a écrit le chef de l'État français. On se rend compte aujourd’hui qu’au-delà de la langue de bois adopté par le président de la République du Cameroun lors de son séjour en France, l'emprisonnement du Franco-camerounais dans les sous-sols du ministère de la Défense à Yaoundé, a été longuement évoqué au cours de la visite de Paul Biya en France, fin janvier.

Interrogé sur le perron de l'Élysée sur le sort de son prisonnier, le président camerounais avait répondu que la Cour suprême avait été saisie. " Nous attendons la décision de la Cour suprême pour voir ce qu'il y a lieu de faire ", avait-il dit. "Aujourd'hui, il est détenu arbitrairement pour des raisons purement politiques", dénonce son avocat, maître Philippe Missamou. L’un des avocats du détenu Franco-camerounais a affirmé au Messager que son client attendait toujours cette correspondance de Hollande. En rappel, Michel Atangana a été arrêté dans la foulée de l'interpellation du l'ex-numéro 2 camerounais, Titus Edzoa, qui s'était porté candidat face à Paul Biya à la présidentielle de 1997. Michel Thierry Atangana, aujourd'hui 48 ans, est emprisonné depuis 16 ans. L'homme a été condamné une première fois à 15 ans de prison en 1997. En octobre 2012, Michel Atangana avait été condamné en appel à 20 ans de prison. Il a toujours crié son innocence.

LA LETTRE DE FRANCOIS HOLLANDE A MICHEL T. ATANGANA

lettre-president-hollande-a-mtaa-2013-ns-600.gif

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau