Fausse alerte à l'Ebola à Douala

Ebola 2 770x526La fièvre persistante d’un patient chinois finalement décédé hier d’insuffisance rénale à l’origine de la rumeur.

Interné depuis vendredi à l’hôpital Laquintinie de Douala, M. Ziang, ingénieur mécanicien de 49 ans, est décédé hier, 10 août 2014, alors qu’il était en cours d’évacuation pour l’hôpital général, en vue d’y subir une dialyse. De source autorisée, CT a appris hier que le patient chinois a rendu l’âme des suites d’une insuffisance rénale, diagnostiquée après d’autres maux qui l’auraient conduit dans quelques cliniques de la place avant son arrivée à Laquintinie. Notamment une hépatite fulminante B avec syndrome hémorragique, découverte suite à des examens et analyses en laboratoire.

Les manifestations de son mal sont sans doute à l’origine de la rumeur qui a circulé dans la ville de Douala et même au-delà ce week-end, rumeur selon laquelle un cas de virus Ebola aurait été enregistré dans la capitale économique. Appels téléphoniques et autres messages se sont multipliés – jusqu’à hier.

Le comité régional de prévention et de luttecontre les épidémies, présidé par le gouverneur Joseph Beti Assomo, a suivi ce cas de près et des assurances ont été données au reporter de CT. Le mal qui a malheureusement emporté M. Ziang, « Chinois vivant à Douala depuis longtemps » et dont le «

voyage hors du Cameroun remonte à six mois », n’est pas la fièvre Ebola. Fléau contre lequel un dispositif de prévention et de lutte est mis en place.

© Source : Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau