Entreprises : Avec qui le Cameroun va exploiter son gaz ?

Retour sur les entreprises avec lesquelles l’Etat a signé une convention pour exploiter et vendre du gaz liquéfié en 2017.

Avec qui le Cameroun va exploiter son gaz ?  | Iluustration

Avec qui le Cameroun va exploiter son gaz ? | Iluustration

Parmi les entreprises avec lesquelles le Cameroun a signé la convention pour l’exploitation du gaz liquéfié, il y a Perenco. C’est un groupe indépendant franco-britannique, présent au Cameroun depuis 1993. Il est actuellement le principal opérateur sur le domaine minier national, avec une production journalière de 78 000 barils de pétrole brut et 30 millions de pieds cube de gaz naturel.  Outre le Cameroun, il est présent dans 13 pays dont nos voisins le Gabon, le Congo et la Rdc. Son siège est situé à Londres.

Selon Jean Michel Jacoulot, le directeur général du groupe, la signature de la convention avec le Cameroun permettra de « valoriser des ressources de gaz non utilisées qui sont au large du Cameroun ». Pour lui, « une usine flottante est la meilleure adéquation pour développer ces réserves, qui sont relativement petites. Elles ne sont pas suffisantes pour alimenter des unités LNG onshore que l’on retrouve aujourd’hui à travers le monde ». C’est ce groupe qui va inventer la manière dont le gaz du Cameroun sera exploité.   « Ce sera la première conversion en usine flottante d’un tanker de transport LNG au monde. C’est très novateur. Le projet va mettre le Cameroun sur la mappemonde des producteurs LNG », ajoute-t-il.

Le deuxième groupe, c’est GOLAR, coté au Nasdaq. C’est un groupe de droit bermudien. Avec ses partenaires, ils détiennent et exploitent une flotte, notamment 15 méthaniers, six unités flottantes de stockages de regazéification et trois navires en cours de conversion en unités flottantes de liquéfaction de gaz naturel.

Ce sont ces entreprises associées à la Société nationale des hydrocarbures (SNH) qui vont exploiter en vendre du gaz liquéfié au Cameroun. Il s’agit d’un gaz naturel constitué à 90% de méthane, obtenu par transformation du gaz naturel de l’état gazeux à l’état liquide par un refroidissement à environ-163°C.

© CAMERPOST par Ousmane Biri

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau