ELECTIONS À LA FÉCAFOOT : POUR UNE CANDIDATURE DE ROGER MILLA

Milla costard 501C’est le souhait du « Comité citoyen de soutien ».

Roger Milla, candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football. C’est ce que souhaite voir le « Comité citoyen de soutien à la candidature de Roger Milla à la présidence de la Fédération camerounaise de football ». Le groupe par la voix de son président Dechateau Kamdoum, multiplie ces jours-ci les interventions dans les médias pour expliquer son choix et vanter les mérites de son champion.

Pour lui, « Roger Milla a le profil adéquat pour diriger le football camerounais. C’est le joueur africain du siècle dernier. Ce n’est pas un tricheur comme les autres. Il fait l’unanimité », croitil. Dechateau Kamdoum aimerait voir le Cameroun imiter la Zambie qui a pour patron du football l’ancien footballeur international Kalusha Bwalya et l’Europe dont la Confédération continentale, l’Uefa, est dirigée par le Français Michel Platini.

« Nous voyons les résultats que la Zambie a apporté sous Bwalya, au plan continental », illustre ce fan du plus grand footballeur africain de l’Histoire. L’autre argument qu’il expose est le fait que la légende vivante Milla « est un footballeur, qui donc est mieux placé pour connaître les problèmes des footballeurs. C’est un atout », clame-t-il. Lorsque l’on lui rappelle que le « vieux Lion » n’a pas une expérience managériale avérée, il répond que le ballon d’or africain de 1990 saura s’entourer de personnes compétentes pour réussir sa tâche.

Dechateau Kamdoum assure avoir contacté l’ancien Lion indomptable et eu son onction. « Nous ne pouvons pas agir au nom de Roger Milla comme ça, de façon anodine. Nous le supplions d’être candidat. Nous espérons que d’un moment à l’autre il accèdera à notre demande », espère l’ancien étudiant de l’université de Ngaoundéré. Son comité compte « toucher les acteurs du football » des dix régions du pays afin qu’ils convainquent à leur tour « Roger’s » d’aller à la conquête de la citadelle de Tsinga. Il n’est pas le seul à penser que l’originaire de Japoma doit diriger la Fécafoot.

Le 11 février 2013, l’ancien footballeur sud-africain en visite à Douala déclarait : « Roger Milla devrait être le président de la Fédération camerounaise de football ». Il ajoutait que cela est d’autant plus normal que la légende vivante du football africain a fait ses preuves sur les terrains.

© Le Jour : P.A.N.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau