Election présidentiel Cameroun

Au Cameroun, plus de 25 candidatures ont été déposées en vue de la présidentielle du 9 octobre. Parmi les prétendants à la magistrature suprême, on compte deux femmes. Le président sortant Paul Biya est candidat à sa propre succession, à la tête de son parti, le RDPC, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Le SDF - le principal parti d'opposition - sera représenté par John Fru Ndi. La liste des candidats retenus sera rendue publique le plus rapidement possible mais aucune date précise n'a été donnée. Le chiffre est encore provisoire mais plus de 25 candidatures ont été réceptionnées le 4 septembre selon Elections Cameroon, Elecam.

Le président sortant Paul Biya, 78 ans, est sans surprise, candidat à sa propre succession. Face à lui, plusieurs figures connues ont fait également acte de candidature. Jean-Jacques Ekindi du Mouvement progressiste, Anicet Ekam du Manidem (Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie) ou encore Adamou Ndam Njoya de l’Union démocratique du Cameroun. Parmi cette fois les nouveaux venus, la médiatique Kah Walla ,46 ans du Cameroon people's party, (CPP) , l’une des deux femmes de la compétition ou l’avocat de renom, Bernard Muna de l’Alliance des forces progressistes Tous deux sont des transfuges du principal parti d’opposition, le Social Democratic Front. Le SDF a, lui, déposé la candidature de John Fru Ndi, 70 ans, surnommé l’opposant historique. La liste définitive des candidatures retenue par Elecam sera publiée le plus tôt possible a affirmé son président sans toutefois préciser de date excacte. A lire aussi : -Rencontre «historique» entre le président Paul Biya et son principal opposant John Fru Ndi -Présidentielle : et vint la campagne -Le train de la présidentielle s'ébranle

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012