Droit d’auteur: Une nouvelle équipe de responsables à la CPMC

ama-tutu-muna.jpg

 

Les membres de la commission de médiation et de contrôle installés mercredi pour assainir le secteur. Quand on parle de droit d’auteur au Cameroun, en général les coups de gueule ne sont jamais bien loin. Qu’il s’agisse de conflits liés à la gestion dans l’affaire CMC-Socam ou de batailles interminables pour pousser les utilisateurs à s’acquitter de leur redevance audiovisuelle, les droits d’auteur font toujours un peu jaser. Une commission permanente de médiation et de contrôle des organismes de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins (Socam, Sociladra, Socadap et Scaap), sous la tutelle du ministère des Arts et de la Culture (Minac) tente de régulariser le milieu. Hier, Ama Tutu Muna a installé la nouvelle équipe chargée de cette commission, avec à sa tête Jean Calvin Abah Oyono.

Leur nomination vise l’assainissement du secteur. Une surveillance accrue et une collaboration franche avec les acteurs des quatre organismes agréés, avec pour finalité l’amélioration du niveau de vie de l’artiste. Cette nouvelle équipe, entre autres missions, devra sécuriser davantage les recettes pour une meilleure redistribution aux ayant droits. Elle devra se pencher sur le cas de ces utilisateurs des œuvres de l’esprit qui continuent de les exploiter sans verser la contrepartie du créateur. Le Minac leur a demandé de remplir leurs fonctions avec comme priorités, l’implication des artistes de tout bord et la poursuite de la médiation entre les opérateurs de téléphonie mobile et les organismes de gestion collective dans le cadre de téléchargement d’œuvres artistiques.

Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/01/2013