DOUALA: LE MONUMENT LECLERC DÉTRUIT

Telechargement 6

Le monument Leclerc de la Place du Gouvernement à Douala-Bonanjo n'existe plus. L'édifice historique construit en hommage au Général Leclerc, a été détruit par André Blaise Essama, activiste bien connu des habitants de la ville de Douala. «La destruction de ce monument est un retour d'ascenseur au général Leclerc, en souvenir aux martyrs camerounais injustement décapités et pendus par la France», a dit Essama, contacté par Le Jour. Le 03 février dernier, après plusieurs tentatives infructueuses, la tête de la stèle de Leclerc a été arrachée et emportée par l'activiste qui affirme avoir gardé son «trophée» dans une plantation à l'Ouest du Cameroun, attendant dei rites traditionnelle qui seront célébrés pour libérer les Camerounais de la domination française.

L'action d'André Blaise Essama ne s'est pas arrêtée au monument Leclerc. L'homme a en outre vandalisé l'essentiel des plaques signalétiques portant des noms à consonance française. «J’ai déjà arraché à peu près 50 plaques signalétiques et je compte poursuivre cette œuvre», confie Essama. La police lancée aux trousses de l'activiste, a conclu qu'il s'agissait d'un acte-perpétré par un «déséquilibré mental».

@camerooninfos

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau