Douala: Le gymnase de Bepanda s'effondre

Sur l’aire devant accueillir les compétitions de hand, basket ou volleyball gisent de gigantesques poutres métalliques, laissant voir, çà et là, des rivets déconnectés. Une partie de ces pièces est couchée sur les gradins.

L’enchevêtrement des pièces au sol donne une idée de la manière dont la charpente métallique s’est effondrée. Au sommet des tribunes, quelques poteaux en béton tordus vers l’avant et un chaînage mis à mal complètent le tableau. Le complexe multisports de Bepanda, chantier en cours, vient d’essuyer un sévère sinistre. « C’est tombé vendredi en mi-journée.

On a d’abord entendu un craquement », déclare le vigile rencontré sur le site hier par CT. Le jeune homme précise que c’était à la pause et relève qu’il y a eu juste un blessé – un technicien qui s’est fait mal à la tempe en essayant de fuir. Quelques instants avant l’accident, des employés du chantier étaient en train de « crépir les escaliers que vous voyez là », indique une autre source. « Ils ont pris la pause », quittant ainsi le site où s’est affaissée la voûte métallique. « C’est une situation ahurissante.

On frémit à l’idée de ce qui serait arrivé si cet accident s’était produit pendant que les ouvriers étaient en plein travail, ou si l’ouvrage s’était effondré en pleine compétition », dira à la presse le gouverneur de la région du Littoral, rendu sur le site hier matin. Joseph Beti Assomo, visiblement indigné, a ordonné l’arrêt du chantier jusqu’à ce que toutes les responsabilités soient établies. Il faut « qu’une évaluation soit faite par les experts de l’administration, parce que nous ne comprenons pas qu’une chose pareille survienne (…)

On doit me faire le point sur l’exécution physique et financière de ce projet qui, il faut le rappeler, est un don spécial du chef de l’Etat à la jeunesse sportive », ajoutera le gouverneur.

Quelques voix ont rappelé hier qu’un projet similaire est en cours de réalisation à Yaoundé, et suggéré qu’un contrôle y soit effectué. Juste comme ça. Un contrôle dont le chantier de Bepanda aurait eu grand besoin, visiblement

© Alliance NYOBIA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau