Douala: Des cadeaux à la prison de New-Bell

«Au nom de toute l’équipe médicale de la prison centrale de Douala, au nom des détenus de ce pénitencier, je vous dis merci pour ce don médical que vous venez de nous offrir. Cela va aider à résoudre les problèmes sanitaires que nous rencontrons au sein de notre prison. La ville de Poitiers c’est une ville française que je connais pour y avoir séjourné. Et j’en profite pour dire merci aux membres de votre association qui ont eu cette merveilleuse idée. je dis également merci à tous les donateurs.

Je vous rassure que nous allons en faire bon usage.» Cette déclaration est de Dieudonné Engonga Mintsang, le régisseur de la prison centrale de New-Bell. Il l’a fait pendant la cérémonie de remise des médicaments à l’infirmerie de la prison centrale de new-Bell qui s’est déroulée ce 31 décembre 2012. Très content de cette œuvre humanitaire réalisée par l’association des camerounais et stagiaires de Poitiers (Assecam), il n’a pas pu contenir sa joie. Il a encouragé ces derniers à perpétuer dans tous les secteurs d’activités car, «le Cameroun est une terre vierge et il y a des nécessiteux partout ».

Le don en question, constitué des antipaludéens, des anti-inflammatoires, des antibiotiques pour ne citer que ceux-ci a été remis par Guy Ngaha, l’un des membres de l’Assecam. Il était accompagné dans cette initiative par les autres membres de cette association en séjour au pays. Pendant son allocution, il a fait savoir que l’œuvre humanitaire qui vient d’être réalisée est l’accomplissement d’un projet humanitaire baptisé solidarités Poitiers Cameroun initié par l’association des stagiaires et étudiants camerounais de Poitiers. Et que, pour la réaliser, cette association a organisé une semaine culturelle du 22 au 27 mai 2012 pour collecter des fonds. Ils ont été soutenus dans cette initiative par la mairie de la ville de Poitiers, l’université de Poitiers et le Crous de Poitiers.

Selon Georges Kemayo président de l’Assecam, «sans l’appui financier de ces organisations suscitées, la réalisation de ce projet n’aurait pas été possible. » Selon l’actuel président de l’Assecam, la remise de don de médicament à la prison centrale de New-Bell, que réalise le bureau exécutif 2013 de l’association des stagiaires et étudiants camerounais de Poitiers est un projet monté sous le règne de Franck Tétang président du bureau exécutif 2012 de cette association.

Selon des informations, la remise de don à la prison de new-Bell n’est pas la première initiative de ce groupe. Elle a fait des dons de livres à plusieurs écoles de la ville de Douala il y a quelques années et a pareillement organisé une campagne de sensibilisation contre la déforestation. Créée depuis 2008 dans la ville de Poitiers en France, l’Assecam est une association de camerounais regroupant toutes les régions, qui prônent la solidarité et l’entraide mutuelle des camerounais de France et du Cameroun.

© Hervé Villard Njiélé | La Nouvelle Expression

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau