Cameroun: Une académie des sports à Ngaoundéré

Le projet est le fruit du partenariat Espoir FC-Collège protestant. «Permettre aux jeunes sportifs dont l’âge varie entre 05 et 19 ans, filles et garçons, de se former et d’être dans des meilleures conditions de travail pour une réussite tant sur le plan scolaire que sportif».

C’est l’objectif que s’est fixé Pascal Christian Simo Nkong, promoteur de l’Académie des sports études du collège protestant de Ngaoundéré, fruit d’un partenariat Espoir FC-Collège protestant avec un coût estimatif annuel de 288.000.000 Fcfa. 237online.com Logé dans l’enceinte dudit collège, l’académie dispose d’un complexe sportif regroupant deux terrains de football réglementaires, une piste d’athlétisme, un terrain de volleyball, des vestiaires dignes d’une structure professionnelle, des bureaux et d’un internat réservé aux garçons de l’Académie. «Nous renforçons présentement leur plateau technique en réhabilitant les infrastructures sportives, d’accueil et autres, respectant ainsi les normes en vigueur et attirer par la même occasion d’éventuels pensionnaires», précise Pascal Christian Simo Nkong. L'académie des sports études, dont les activités démarrent officiellement le 05 septembre prochain, attend 245 jeunes apprenants pour sa première année. Trois disciplines ont été arrêtées pour sa mise en œuvre à savoir, le football, le volleyball et l’athlétisme.

L'encadrement de ces jeunes se fera par des enseignants formés et diplômés du ministère de Sport et de l'Education physique, des experts des différentes ligues professionnels de sports au Cameroun. Une équipe de médecins et de kinésithérapeutes va s'occuper du volet sanitaire. «Nous avons trois types d’enfants que nous recrutons, et les prix varient. Nous avons des enfants externes et internes. En ce qui les concerne, la formation annuelle revient à 135 000 Fcfa représentant une remise des kits complets offerts par notre équipementier Zeus ; ajouter à cela, les frais d'hébergement et de nutrition pour les internes qui s'élèvent à 500 000 Fcfa. Nous faisons aussi dans du social en collaboration avec des structures d’accueil pour former des enfants vraiment démunis», explique le promoteur.

ELITES
Plusieurs partenaires soutiennent ce projet de l'Académie des sports études. Au premier rang, on retrouve 06 joueurs internationaux, pures produits du centre de formation Espoir-Fc parmi lesquels Roger Beubeo qui joue au Soudan, Jeannot Acham qui fait carrière en France et Sabo qui évolue en Afrique du Sud. L'équipementier Zeus basé en Italie accompagne également ce projet. Dans la région de l’Adamaoua, les forces vives et les élites ne contribuent malheureusement pas à l'essor du sport, regrette Pascal Christian Simo Nkong. «De par mon expérience à Ngaoundéré depuis des années, je pense que les élites ne contribuent pas à l'émergence du sport. Je profite de cette occasion pour lancer un vibrant appel à ces forces vives et élites à s'impliquer et contribuer à ce projet de l'Académie des sports. Nous émettons un cri de cœur d'un soutien aux sponsors qui veulent le décollage du sport à nous venir en aide. L'académie des sports, qui est la première à voir le jour dans le Septentrion, est une structure professionnelle qui dispose de tous les atouts pour une formation des jeunes sportifs», lance-t-il. Le promoteur de l’Académie des sports études, Pascal Christian Simo Nkong est un homme pétri d'une expérience de 16 ans dans le domaine du sport. Ancien footballeur, il a chaussé les godasses de 1993 à 1999 et défendu les couleurs de Fokam de Mbalmayo, Lion cosmos, Victoria United de limbe et Bamboutos de Mbouda. En 2000, après avoir mis un terme à sa carrière de joueur, il dépose ses valises à Ngaoundéré où il exerce en tant qu’enseignant des sports et entraineur. Il a notamment été le patron du banc de touche de Jeunesse Star de Ngaoundéré, Hirondelle Fc de Ngaoundéré, Nassara Fc, Jeunesse Star de Ngaoundéré en Mtn élite two et Espoir Fc de Ngaoundéré club avec lequel il participe à de nombreux tournois nationaux et internationaux. C’est au cours d'un séjour en Europe que l'idée de mettre sur pied une académie des sports à Ngaoundéré va germer dans son esprit. «Je pense que nous avons des talents dans cette partie du pays. Il reste seulement à les encadrer et c’est ce que je fais avec beaucoup de plaisir. Le nom que j’ai aujourd'hui dans le milieu du sport dans la région, je ne l’ai pas volé. Mon souhait est d'implanter l’Académie dans tous les départements du Grand-Nord d'ici 2017», conclut-il.

EBAH ESSONGUE SHABBA

 

237online.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau